NETTALI.COM – En direction du grand Magal de Touba qui  se tiendra, le 26 septembre prochain, les ministres de l’Environnement, de l’Urbanisme et la secrétaire d’Etat au Logement ont rehaussé de leur présence la journée de nettoiement organisée hier en prélude à cet important événement religieux.  A l’occasion, le porte-parole du khalife général des mourides a défendu la cause des acteurs qui s’activent dans la commercialisation de l’eau en sachet. Intercédant auprès du gouvernement, il milite pour plus d’indulgence à l’endroit des vendeurs.

En présence des ministres de l’Environnement, de l’Urbanisme et de la secrétaire au Logement, la traditionnelle journée de nettoiement des artères de la cité religieuse de Touba, qui coïncide avec le 1er jour du mois de Safar, a été organisée hier. Accueillant les deux ministres, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, porte-parole du khalife général des mourides, s’est fait l’avocat des acteurs qui s’activent dans la vente et la commercialisation des sachets d’eau. Il dira, à cet effet, à Abdou Karim Sall, Ministre de l’Environnement et du Développement durable : ‘’Avec ceux qui s’activent dans le commerce de l’eau avec les sachets, il faut une large concertation, parce que si des milliers de personnes sont inquiètes et viennent nous solliciter pour que nous intercédions en leur faveur pour plaider leur sort, nous ne pouvons que vous demander beaucoup plus d’indulgence envers eux.’’

Ainsi, dernièrement, le ministère de l’Environnement s’est mis à appliquer les textes qui interdisent l’utilisation des sachets plastiques. De plus, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre a plaidé pour un allégement des procédures contre les personnes qui s’activent dans la coupe du bois. ‘’Depuis l’année dernière, le khalife général a reçu beaucoup de complaintes de la part des personnes qui s’activent dans la coupe de bois au niveau des zones qui jouxtent Touba. Il les faut aider dans le respect des lois, parce qu’ils sont très fatigués’’.

Auparavant, AbdouKarim Sall avait mis à profit cette journée pour inviter les Sénégalais à ‘’reboiser massivement’’. C’est parce que, poursuit le ministre de l’Environnement, ‘’le président a une grande ambition pour cette cité, pour qu’elle soit reverdie. En témoignentles nombreux cocotiers plantés au niveau des deux allées qui mènent vers la résidence du khalife général. Nous demandons aux Sénégalais de faire des efforts pour planter des arbres, mais aussi lutter efficacement contre l’insalubrité’’.

A cet égard, le directeur de l’Unité de coordination et de gestion des déchets solides s’est, lui, appesanti sur le matériel qui est acheminé à Touba. Il s’agit, d’après Mass Thiam, ‘’de bennes-tasseuses, de pelles mécaniques, de 27 camions pour ramasser les ordures, de 100 bacs à ordures, ainsi que des masques. L’UCG, avec ses équipes, va rester à Touba pendant un mois’’. Mass Thiam a aussi annoncé l’augmentation des points de contrôle normalisés des déchets. Ces points passent de quatre à huit points