NETTALI.COM-Du nouveau dans le meutre de Penda Kébé. En attendant les résultats de l’autopsie, les enquêteurs ont trouvé plusieurs indices qui accablent son petit ami, A. Diouf.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Penda Kébé, du nom de cette femme de 24 ans retrouvée morte, le 9 août dernier, vers les coups de 11 heures au quartier Djibock de Ziguinchor. Selon Libération, l’enquête a permis de mettre la main sur le nommé A. Diouf qui se trouve être le petit ami de la victime.

Soumis au feu roulant des questions, le mis en cause aurait reconnu les faits. Il aurait déclaré aux enquêteurs que dans la nuit du 8 au 9 août dernier, il avait raccompagné à pied la victime de Tilène à Alwar. Quand ils sont arrivés à hauteur du canal d’Alwar, alors qu’il pleuvait et que l’eau ruisselait abondamment, P. Kébé, aurait, selon lui, trébuché avant de disparaître. Sans aviser personne, il est rentré tranquillement chez lui.

La source de poursuivre que le corps sans vie a été retrouvé à un kilomètre du lieu supposé de la noyade de la victime et à une vingtaine de mètres du canal.

Par ailleurs, l’enquête de voisinage a battu en brèche les déclarations du mis en cause. Pis, A. Diouf présente des traces de blessures et de lutte notamment des égratignures sur le visage.

Une perquisition faite à son domicile a attesté qu’il avait rangé ses bagages sans doute dans le but de quitter Ziguinchor. Autant d’indices graves et concordants qui ont motivé sa garde à vue pour meurtre. A noter aussi que les résultats de l’autopsie sont toujours attendus.