NETTALI.COM – Malgré la reprise économique annoncée en grande pompe pour endiguer les contrecoups néfastes du Covid-19, le déficit budgétaire n’est pas comblé, au terme du premier semestre. Celui-ci s’établit à 616,5 milliards, à  fin juin 2021, contre un déficit de 788,7 milliards à la même période de l’année précédente.

Coup dur pour le gouvernement, qui annonçait la reprise économique dès 2021, pour se remettre des contrecoups néfastes du Coronavirus ! A rebours des résultats escomptés, le déficit budgétaire se situe à 616,5 milliards, à  fin juin 2021, contre un déficit de 788,7 milliards à la même période de l’année précédente.

Au terme du premier semestre de l’exercice budgétaire 2021, il a été noté une réduction, relativement  à la mobilisation des recettes budgétaires. Une réduction associée à un rythme d’exécution timide des dépenses, dans un contexte de  lutte contre les effets de  la  Covid-19.

En clair, les ressources mobilisées, qui s’établissent à 1278,9 milliards, sont orientés à la baisse  de 5,1%, par rapport à la même période de l’année dernière. Ces ressources sont constituées de  recettes  (1230,7 milliards), de dons (48,2 milliards) et de recettes exceptionnelles (20 milliards).

Les services du ministère des Finances et du Budget de préciser que ces 20 milliards “proviennent de la cession de terrain à la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC)”. Il s’agit des terres de l’aéroport.

Quid des dépenses ? Elles se sont repliées, elles aussi, de 11,3% milliards à  fin juin 2021, par rapport à la même période l’an dernier. Elles se sont estimées à 1895,4 milliards.