NETTALI.COM – La série «Cirque noir» dont la bande annonce est jugée obscène avec des séquences osées, à la limite «pornographiques», a fait sortir l’Ong Jamra de ses gonds. Mame Makhtar Guèye a saisi la Division de la Cybersécurité d’une plainte.

Dans cette vidéo d’une minute 34 secondes, on voit les séquences torrides avec un langage jugé impudique. Les acteurs de la série «Cirque noir» utilisent un langage cru, indécent pour certains. On voit, par exemple, un couple sous un drap, en train de faire l’amour, plus tard des gémissements qui miment la jouissance.

Une autre scène montre une jeune fille, le visage à moitié recouverte par sa coiffure, se mettre à nu sous le regard d’un homme, torse nu, qui l’attendait impatiemment sur le lit. D’un geste sensuel, la belle nymphe ôte ses vêtements et les laisse choir à terre. On peut aisément imaginer la suite…

Plus loin dans le film, une autre fille est violentée par un garçon du même âge. Dans le feu de leur discussion houleuse, il l’embrasse langoureusement sur la bouche. Poussés par on ne sait quel démon, les comédiens se sont laissés aller devant la caméra. Cette fois-ci, c’est une partie de plaisir virtuelle qui est improvisée. Téléphones scotchés à l’oreille, les amants se livrent à une véritable opération de séduction. Sur la demande de son partenaire, la fille mettra délicatement sa main sous sa jupe, avant de se caresser ses parties intimes. Autant de séquences qui ont scandalisé plus d’un. Les internautes n’ont pas manqué de marquer leur indignation sur les réseaux sociaux et d’appeler au retrait de la série des plateformes digitales.

Seulement, une heure après sa diffusion, la bande annonce est devenue virale. La polémique a alors enflé. Les cris d’orfraie et les condamnations se sont vite succédé. Selon des cinéphiles, ces scènes vont à l’encontre de la culture et de la tradition sénégalaises.

Sur leur chaîne Youtube «Galsen Cinémag», où la vidéo a été publiée, le scénario de la série est expliqué en quelques lignes. «La série ‘’Cirque noir’’ est une œuvre purement fictive qui dévoile les plus grands fléaux qu’englobe notre société. La fuite de responsabilité des parents, la délinquance, le banditisme, les enfants de la rue, la mauvaise éducation. En outre, la série expose les mauvaises attitudes et les stratégies de la nouvelle génération. Ce téléfilm relate les histoires, les expériences différentes et malheureuses de six adolescents que sont : Wizzy, OG, Kital, Foltz, Lamsa et Diagne ROI. ‘’Cirque noir’’, c’est également l’histoire d’une famille infidèle et leur karma. Avec le mal qu’elles ont surmonté, ces personnes finiront par habiter ensemble dans une même ville et se connaîtront. Ensemble, elles vont former le ‘’Cirque noir’’. Une mafia de jeunes dealeurs et vendeurs de drogue, chacun avec sa propre histoire et philosophie. En effet, ils sont de la même famille, mais seuls leurs parents sont au courant et leur cachent la vérité. Cependant, la haine et la vengeance s’installera dans leur cirque après l’éclatement de la vérité», peut-on lire en substance.

Une intrigue qui n’est visiblement pas ressorti dans la bande annonce. Les scènes obscènes ont plus attiré l’attention des téléspectateurs. Ce qui a, par ailleurs, obligé les producteurs à reculer. Ils ont, quelques heures après sa mise en ligne, retiré la bande-annonce. Malgré tout, l’Ong islamique Jamra a déposé une plainte devant la Direction de la Cybersécurité de la police. «Depuis le dépôt de la plainte par Jamra et ses alliés du Cdvm et Dqwi, le mercredi 11 août dernier, le producteur, les acteurs et actrices de la série ‘’Cirque noir’’ sont activement recherchés par les hommes du Commissaire Aly Kandé de la Division spéciale de Cybersécurité», lit-on dans un post publié sur la page Facebook de l’Ong islamique. Après recoupement, une source au sein de la Division spéciale de Cybersécurité a confirmé le dépôt de la plainte dans ladite structure, sans entrer dans les détails.

“Notre première intention a toujours été de conscientiser”

Dans une vidéo où il se livre à une séance d’explications, le réalisateur, Tonton Ada OG, soutient que leur intention n’a jamais été de heurter la sensibilité des Sénégalais, mais plutôt de mettre le doigt dans la plaie, en projetant à l’écran ce qui se passe dans la société…

«Notre première intention a toujours été de conscientiser. En effet, nous avons fait cette série juste pour montrer à nos parents la réalité de notre société, afin qu’ils puissent prendre des mesures par rapport à cette situation. Avant cela, combien de vidéo avons-nous vues sur les réseaux sociaux où des garçons et des filles se sont mis nus ? Ces choses font partie maintenant de notre société. D’ailleurs, nous ne sommes pas les premiers acteurs à jouer des scènes érotiques au Sénégal. Et, en le faisant, nous n’avons jamais voulu choquer, mais plutôt aider à une prise de conscience collective. Pourquoi s’acharner sur nous ? Nous avons vu beaucoup de téléfilms tels que ‘’Madame Brouette’’, ‘’Karmen Guélawar’’, qui comportaient tous des scènes obscènes. Mais tout comme nous, ces acteurs avaient l’intention d’alerter les téléspectateurs sénégalais, sur des réalités. Nous n’avons jamais joué de la pornographie. D’ailleurs, la plupart des acteurs ont des parents qui sont des notables au sein de leurs quartiers. Nous n’avons rien fait de mal, nous ne sommes pas mauvais. On essayait juste d’ouvrir les yeux des Sénégalais sur le quotidien de certaines familles. Mais, malgré le fait que les Sénégalais regardent les téléfilms sur la chaîne ‘’Novelas’’, beaucoup d’entre eux ne veulent pas en réalité voir se qui s’y passe. Et, franchement, nous n’y pouvons rien. C’est à partir de ce constat que nous avons décidé de retirer la première bande-annonce de la série », fait-il savoir.

Selon lui, des personnes malintentionnées ont diffusé la bande annonce via les réseaux sociaux. «Les gens n’ont retenu que les parties jugées obscènes, alors qu’il y avait d’autres séquences plus ou moins correctes. Depuis la diffusion de la première bande-annonce beaucoup de Sénégalais se sont insurgés sans pour autant connaître nos intentions. Nous nous excusons auprès d’eux. Je veux juste rassurer les cinéphiles que la bande-annonce est totalement différente de l’intrigue de la série. Les Sénégalais en sauront un peu plus lors de lancements des premières épisodes», promet-il.