NETTALI.COM -Après plusieurs renvois, l’affaire Kabirou Mbodj a été plaidée ce mercredi 11 août 2021. Les avocats de Malick Fall, Seyni Camara et Cheikh Tagué ont réclamé des dommages et intérêts d’un montant de 75 milliards de francs Cfa à Kabirou Mbodji dont l’attitude envers les parties civiles a été fortement décriée.

Me Cheikh Oumar Sy : « Le prévenu se croit tout puissant »

« Les parties civiles sont présentes, tout le contraire du prévenu qui a fait défaut car il se croit tout puissant. Vous avez tous les éléments pour condamner Kabibou Mbodji. Le rapport de l’expert confirment les malversations, notamment l’usage abusive de la carte bancaire l s’est octroyé 8% de la société SCI au motif qu’il est propriétaire de Wari. Il s’y ajoute que le commissaire a relevé des malversations, notamment transfert de 2 milliards au profit d’une entreprise où il est l’unique actionnaire, sans compter les transferts dans des sociétés étrangères. Au regard des manœuvres frauduleuses. Donc, il y a aussi de l’escroquerie »

Me Seydou Diagne : « tout l’argent volé à nos clients est logé à Hong Kong »

« Le magistrat instructeur s’est trompé sur la qualification, donc nous vous demandons de requalifier une partie des faits en escroquerie. Nos clients sont des cadres de banque qui ne s’y connaissent pas en informatique Ils l’ont invité en l’associant. La première manœuvre se trouve dans l’augmentation du capital de CSI que le prévenu a fait passer sous le billet d’une décision collective en présentant de faux rapports faisant état de perte, alors qu’il y avait plus d’un milliard dans les comptes. Après l’expulsion de nos clients qui se retrouvent avec 4%, ce monsieur distribue de l’argent partout. C’est un délinquant à col blanc. Tout l’argent volé à nos clients est logé à Hong Kong. Nous réclamons 25 milliards au principal et 50 milliards de dédommagements ».

Me Cheikh Faye : « par des manœuvres frauduleuses, il a mis la main sur le pactole »

« Ma conviction est que personne n’est au-dessus des lois. Il a dit à qui voulait l’entendre qu’il ne se présenterait jamais à la barre face à ces individus. Ils ont beaucoup travaillé. Pour démarrer, ils ont acheté des meubles d’occasion au parc Lambaye. Kabirou Mbodji veut se présenter comme quelqu’un à l’image de Bill Gates qui aime le culte du moi. Il a sacrifié ces personnes pendant 8 ans en donnant des milliards partout. Ils n’ont jamais reçu de dividendes car il a transféré la société au Togo. Par des manœuvres frauduleuses, il a mis la main sur le pactole. Ils ont travaillé pendant 20 ans, leurs parents croient qu’ils sont milliardaires mais depuis 10 ans, ils courent derrière une décision de justice ».

Me Abdou Dialy Kane : «les bénéfices ont été volés par Kabirou Mbodji »

« J’espère que le combat de notre défunt confrère ne sera pas vain. Nous sommes ici pour les victimes mais aussi pour poursuivre le combat de Me Khassim Touré. L’abus de confiance, c’est la confiance trahie et c’est ce que Kabirou Mbodji a fait. La remise ne pose aucun problème dès lors que le dirigeant de par sa position avait les moyens d’accéder au patrimoine de la société. Les bénéfices ont été volés par Kabirou Mbodji et il refuse de les restituer. Donc c’est un détournement posé un à un, avec notamment la signature de conventions frauduleuses, la remise d’actions à l’avocat de la société qui bénéficie plus d’actifs que les associés. C’est extrêmement grave. Il gonflait les dépenses, le détournement est tellement gros que le commissaire aux comptes qui est un complice, a été obligé de mentionner des réserves dans son rapport. Entre 2012 et 2013, il a détourné au titre des salaires indus plus de 140 millions. L’augmentation de capital est une manœuvre de dissimulation. Ce que ces personnes réclament est bien légitime. Il est de votre responsabilité de mettre fin à cette délinquance à col blanc. On s’occupe toujours des petits escrocs. Ces escrocs à col blanc causent un préjudice à l’économie. Nous espérons que justice sera faite »