NETTALI.COM- Le professeur assimilé à l’Institut des sciences de l’environnement de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Cheikh Ibrahima Niang n’apprécie pas les poursuites judiciaires intentées contre Dr Niang. Il craint que cette plainte ne fasse d’un martyr le patron Suma assistance.  

Suite à ses allégations de vente de matériels sanitaires du public à des cliniques privés, Dr Babacar Niang a été convoqué à la Section de recherches sur plainte du ministre de la Santé. Un acte que n’approuve pas le professeur assimilé à l’Institut des sciences de l’environnement de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Cheikh Ibrahima Niang. « A l’heure actuelle, est-ce qu’une plainte ne va pas créer un martyr. Est-ce que ça ne va pas amplifier des polémiques au niveau de la société ? Ce sont des questions sur lesquelles il faut réfléchir », s’est-il demandé.

Pour l’invité de « Jury du dimanche », « quand il y a un feu dans une maison, on ne se limite pas à regarder qui a allumé les allumettes, il faut éteindre l’incendie d’abord et ensuite on verra qui a été à la base de cela ». Plaidant pour le mis en cause, il estime qu’on a besoin de Docteur Niang, ailleurs que d’aller répondre à des convocations. « Il faut faire preuve de dépassement dans les situations de ce genre. L’Etat ne peut pas répondre coup par coup. Il faut mettre une action qui démontre que les accusations de Dr Niang ne sont pas vraies. Mais l’État ne peut pas passer son temps à faire des polémiques. Ce n’est pas possible. Ça entretient une situation de tension qui démobilise », fulmine-t-il. Et d’ajouter : « ce n’est pas sur le plan juridique qu’il faut voir le problème. Il faut le voir sur le plan social, du point de vue de la mobilisation ».