NETTALI.COM – Encore des fuites au baccalauréat général. Des candidats ont été arrêtés. Mais, pour le moment c’est Pékesse qui remporte le palme d’autant plus que les épreuves corrigées circulaient dans un groupe WhatsApp.

Les épreuves du baccalauréat général ont démarré depuis jeudi sur toute l’étendue du territoire national. Si dans l’ensemble, les mesures sanitaires ont été bien respectées pour éviter la propagation du variant Delta dans les centres d’examen, force est de constater que des cas de tricherie ont été signalés dans certaines localités. Au centre d’examen de Pékesse, les épreuves corrigées circulaient dans un groupe WhatsApp dénommé “Team Pékesse”. Elles ont été partagées dans le groupe composé d’une vingtaine de membres.

Pour le moment, selon Libération, il y a eu des arrestations. En effet, cinq candidates libres sont actuellement en garde-à-vue. La gendarmerie, qui mène l’enquête, traque la source.