NETTALI.COM – Mamadopu Lamine Dialllo, dénonçant ce qu’il prend pour l’ambiguïté de la position de l’Etat, au sujet de l’homosexualité, porte une suspicion légitime sur la démarche de Macky Sall et son gouvernement.

L’édition de cette semaine de la rubrique Questekki,du député Mamadou Lamine Diallo, s’attaque à la question de l’homosexualité. En clair, le président du mouvement Tekki suspecte le président Macky Sall et son gouvernement.

Il indexe l’article 18 du code de la presse, qui stipule que “le journaliste et le technicien des médias doivent respecter la dignité humaine, éviter toute allusion, par le texte, l’image et le son, à l’appartenance ethnique ou nationale d’une personne, à sa religion, à son sexe ou à son orientation sexuelle, ainsi qu’à toute maladie ou handicap d’ordre physique ou mental, qui aurait un caractère discriminatoire et/ou stigmatisant”.

Le ministre chargé de la communication, Abdoulaye Diop, n’a pas daigné répondre à ma question relative  au retrait  de l’expression  « orientation sexuelle » de l’article 18 du code de la presse. De quoi a peur ce ministre de Macky Sall ?” Se demande le député. Il croit savoir, pour étayer ses écrits, que cette expression est inconnue des lois de la République. “Mieux, pense-t-il, celles-ci condamnent les actes contre-nature, elles ignorent donc cette expression LGBT. La loi sénégalaise reconnaît la famille, l’homme, la mère et l’enfant”..

Ne lâchant pas le ministre Abdoulaye Diop, il accuse ce dernier d’”acheter“le silence des populations du Pakao, hostiles à l’agenda gay au Sénégal.  “Il s’est mis à distribuer aux populations appauvries par la politique injuste de Macky Sall quelques 400 moutons de Tabaski. C’est beaucoup d’argent pour un ministre de la République. Il faut dire qu’il n’est pas le seul. Macky Sall en distribue des milliers comme certains de ses ministres et DG, dans un contexte de montée de la Covid-19 due à leurs tournées politiques”, déplore encore Mamadou Lamine Diallo.