NETTALI.COM – Révélation de taille portée par sa patronne Seynabou Ndiaye Diakhaté : l’OFNAC a remis tous ses rapports au procureur de la République.

Tous les rapports de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC)  ont été remis au procureur de la République, selon la patronne du corps de contrôle.

«On a tout transmis. Moi, mon travail s’arrête là. Pour le reste, c’est le procureur de la République qui prend le relais», a déclaré Seynabou Ndiaye Diakhaté, qui s’exprimait, hier, en marge de la célébration de la Journée africaine de la lutte contre la corruption.

Le 1er juillet dernier, déjà, la patronne de l’OFNAC soulignait qu’il « (…) il a été identifié des obstacles de taille qui rendent difficiles l’atteinte des objectifs que notre pays s’est fixés ».  « C’est une belle opportunité de vous exposer, à vous qui partagez l’initiative des lois avec le Gouvernement, les limites identifiées et les préoccupations et attentes des acteurs en terme de consolidation du système de déclaration de patrimoine que nous expérimentons depuis quelques années’ », mentionnait la magistrate, à l’ouverture de l’atelier d’échanges et de sensibilisation avec les parlementaires sur le système sénégalais de déclaration de patrimoine .

Précisant sa pensée, elle déclare que « ce travail quotidien de traitement des dossiers, s’est accompagné tout le long de ces sept (07) années de mise en application de la loi relative à la déclaration de patrimoine, d’une évaluation permanente du dispositif’ ».

« Cette évaluation s’est d’abord fondée sur les difficultés que nous avons identifiées nous-même à la faveur d’une pratique assidue. Elle s’est ensuite nourrie des insuffisances relevées par les personnes assujetties, les administrations, le secteur privé et la société civile », éclaire-t-elle.