NETTALI.COM – L’édition de ce jeudi du quotidien national Le Soleil a zoomé sur le projet de loi portant modification de la Constitution, et devant consacrer un réaménagement majeur du pouvoir exécutif, avec la suppression de la Primature.

 

« Dans la même veine, et à un échelon inférieur, les ministres seront instruits à déconcentrer davantage en direction de leurs services, pour donner corps à une réforme porteuse d’une redistribution des rôles entre le centre et les extrémités », informe, par ailleurs, le journal.

Déjà, le décret portant répartition des services de l’Etat et du contrôle des établissements publics, des sociétés nationales et des sociétés à participation publique entre la présidence de la République, la primature et les ministères, plaçaient toutes les grandes agences de l’Etat sont sous le contrôle direct du chef de l’Etat.

Parmi celles-ci, on peut citer : l’Agence pour la promotion des investissements et des grands travaux (Apix), l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), l’Agence nationale pour la relance des activités en Casamance (Anrac).

La présidence contrôle également la Commission de protection des données personnelles, le Comité d’orientation stratégique du pétrole et du gaz, le Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal émergent, le bureau organisation et méthode et l’Ecole nationale de cybersécurité.

De plus, il y a la nomination de secrétaires d’Etat aux importantes prérogatives qui marchent sur les plates-bandes des ministres auxquels ils sont rattachés.