NETTALI.COM – La France a consenti en faveur du Sénégal une suspension du service de la dette de l’ordre de 13,7 milliards de francs CFA pour la période allant de janvier à juin 2021, aux termes d’un accord signés vendredi par les deux parties, a-t-on appris dimanche du ministère sénégalais des Finances et du Budget.
“Le Sénégal et la France ont conclu, le vendredi 25 juin 2021, un deuxième accord dans le cadre de l’Initiative de suspension du service de la dette (ISSD) lancée depuis 2020 par les pays membres du G20 et coordonnée par le Club de Paris”, indique ce département dans un communiqué.
L’accord a été signé par le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, et l’ambassadeur de France au Sénégal, Philippe Lalliot.
Il couvre “la période allant de janvier à juin 2021” et “porte sur un montant de 13,7 milliards de francs CFA”, indique le communiqué, rappelant que cet accord fait suite à une première suspension sur la période de mai à décembre 2020 pour un montant de 18,6 milliards de francs CFA.
“En cumul, depuis le lancement de l’ISSD en mai 2020, le montant total d’échéances de dettes dues qui ont été suspendues entre le Sénégal et la France est de 32,3 milliards de francs CFA”, précise le ministère des Finances.
Il considère que la signature de cet accord de prorogation de l’ISSD “traduit l’excellence des relations diplomatiques, économiques et financières” entre le Sénégal et la France.
L’Initiative de suspension du service de la dette est mise en œuvre par les créanciers bilatéraux officiels, avec l’appui du FMI et de la Banque mondiale, pour répondre aux besoins de liquidités et atténuer les effets de la Covid-19 sur les pays en voie de développement.
Le Sénégal entend affecter l’espace budgétaire ainsi libéré au financement des dépenses sanitaires, sociales et économiques pour lutter contre les effets de la pandémie et contribuer à la relance de son économie, selon le communiqué.