NETTALI.COM- Elhadji Papa Ndiaga Diop, Ndiaga Diop et Omar Samb ont-ils été arrêtés injustement ? Tout porte à le croire. Ces derniers, en détention préventive depuis 3 ans, ont bénéficié d’une liberté provisoire malgré les lourdes charges qui pesaient sur leurs épaules. Ils seront fixés sur leur sort le 28 juin prochain.

Si le juge, en rendant sa sentence, suit le réquisitoire du parquet, les accusés Elhadji Papa Ndiaga Diop, Ndiaga Diop et Omar Samb qui ont déjà bénéficié d’une liberté provisoire, seront définitivement libres. Attraits à la barre de la chambre criminelle de Dakar pour les chefs d’association de malfaiteurs, rébellion, violences et voies de faits à agent de la force publique dans l’exercice de ses fonctions et vol commis la nuit avec usage de véhicule, d’armes et de violence, ils pourraient être acquittés le 28 mai prochain, date fixée pour le délibéré.

Les faits qui leur sont reprochés remontent au 16 novembre 2018. En effet, ce jour-là, les éléments de la brigade de La Foire ont été informés qu’un gang armé était en train de s’attaquer aux passants sur la Voie de dégagement Nord en les dépouillant de tous leurs biens. Les gendarmes, sans perdre de temps, ont fait une descente sur les lieux avant de procéder à l’arrestation des accusés ainsi qu’un nommé Alioune Badara Sy qui a été jugé au tribunal pour enfant car étant mineur. Ils revenaient tous d’un matche de football opposant deux équipes de la Médina. Ils ont opposé une résistance aux gendarmes qui ont voulu les embarquer.

Devant le prétoire, les accusés ont battu en brèche les accusations portées contre leurs personnes même si les deux victimes avaient, à l’enquête préliminaire, fait des déclarations circonstanciées contre eux. Les accusés ont soutenu qu’ils ne se connaissent même pas. Toutefois,  El Hadji Papa Ndiaga Diop et son coaccusé Ndiaga Diop ont déclaré se connaître et être arrêtés ensemble. « Ndiaga Diop et moi revenions du stade Léopold Sédar Senghor où nous étions partis ensemble pour assister à un match de football. A la fin du match, nous nous sommes rendus à pied à la station Shell sise à La Foire pour prendre un “car rapide” et rentrer à la Médina. À notre grande surprise, les gendarmes se sont pointés devant nous avant de nous embarquer, nous accusant ainsi de faire partie des agresseurs qui semaient la psychose dans les parages. Alors qu’ils n’ont trouvé aucun objet volé par devers nous », se défend l’accusé Papa Ndiaga Diop.

La représentante du parquet, dans ses réquisitoires, a estimé qu’il est difficile pour les enquêteurs de collecter suffisamment d’éléments de preuves vu le nombre de personnes qui étaient sur les lieux. Elle a sur ces entrefaites requis l’acquittement.

Les avocats de la défense ont, dans leurs plaidoiries, appuyé le réquisitoire du parquet. Ils ont plaidé l’acquittement. Car, selon eux, ces jeunes ont été arrêtés injustement.

Ils semblent convaincre le président du tribunal qui a accordé la liberté provisoire aux accusés en attendant la date du délibéré.