NETTALI.COM  – Le décès d’Abdou Faye, présumé complice de “Boy Djinné” dans les locaux du commissariat central, continue de soulever des vagues. Interpellé sur la question, le député Abdou Mbow a tenu des propos pour le moins choquants. 

Il a beau être le premier vice-président de l’Assemblée nationale, le député Abdou Mbow semble avoir un sérieux problème avec la communication. Et pourtant, il aime tellement plastronner sur les plateaux de télévision dans le but de défendre de manière souvent maladroite, le pouvoir de Macky Sall. Invité ce jeudi 10 juin de “Soir d’info” sur la Tfm, il a été interpellé sur l’affaire du jeune Abdou Faye du nom de ce présumé complice de Baye Modou Fall alias “Boy Djinné” et qui se serait suicidé dans les locaux du commissariat central de Dakar.

A ceux qui réclament l’ouverture d’une enquête parlementaire pour faire la lumière sur ce décès, Abdou Mbow répond : “On ne peut pas ouvrir une enquête parlementaire à chaque bruit de criquets.” Des propos qui ont choqué l’opinion.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux citoyens reprochent au député d’assimiler la mort d’un être humain à un “bruit de criquet“. “Quelle arrogance!”, réagit un certain Ndiaye Moustapha. “Il insulte la mémoire du défunt. Il oublie qu’on parle de la mort d’un homme“, commente Oumar Baldé. Et le journaliste Momar Dieng d’écrire : “Les propos attribués au député Abdou Mbow sont plus idiots que choquants venant d’un politicien, qui plus est 1er vice-président de l’Assemblée nationale du Sénégal. Au-delà de l’arrogance débridée, ils sont la marque d’une inculture qui lui interdit de comprendre l’amplitude de ses propres mots. Parler de ‘bruit de criquet’ dans des circonstances où un homme est mort de manière ultra suspecte dans les locaux de la police...”