NETTALI.COM – Alors que le collectif “And Samm Jikko yi” avait réussi à fédérer les organisations islamiques et différents foyers religieux du Sénégal autour de la lutte contre l’homosexualité, le Président Macky Sall vient de poser un acte qui risque de les diviser. Le chef de l’Etat a reçu certaines organisations sans en informer les autres.  

 

La vidéo a fait le tour du web et des réseaux sociaux. On y voit le Président Macky Sall en compagnie de la journaliste Ourèye Thiam devenue très proche de l’Alliance pour la république (Apr). Une tribune mise à profit par le chef de l’Etat pour réitérer son engagement de ne jamais légaliser l’homosexualité au Sénégal. Une sortie d’autant plus intrigante qu’elle intervient dans un contexte où le collectif “And Samm Jikko yi” met la pression sur l’Assemblée nationale pour le vote d’une loi criminalisant l’homosexualité. Le collectif dans lequel on retrouve des représentants des confréries et de toutes les organisations islamiques du Sénégal attendait, depuis son rassemblement du 23 mai dernier, une réaction du président de la République. Mais l’acte posé, samedi, par Macky Sall risque de donner un sacré coup à cette unité.

Le président de la République a en effet reçu certaines organisations islamiques. Et il semble que c’est au sortir de sa rencontre avec ces organisations qu’il a fait la vidéo avec la journaliste Ourèye Thiam. Pour beaucoup, il s’agit là d’une subtile tentative de division du mouvement qui réclame la criminalisation de l’homosexualité. Zappé de cette audience avec le chef de l’Etat, “And Samm Jikko yi” a naturellement réagi. Dans un communiqué, le collectif semble plutôt éviter d’en rajouter. “Hier, M. le Président Macky Sall a reçu des associations islamiques, mais pas And Samm Jikko yi. Le collectif réitère sa volonté de fédérer et non de diviser“, indique la structure. Non sans insister : “Parler de légalisation de l’homosexualité relève tout simplement de la diversion car And Samm Jikko yi exige sa criminalisation et l’arrêt de l’agenda lgbtq+ en ce moment déroulé au Sénégal.” Autrement dit, le collectif ne se sent nullement concerné par l’audience entre Macky Sall et certaines organisations islamiques. Mieux, les assurances du chef de l’Etat quant à une légalisation de l’homosexualité sont assimilées à de la diversion. Macky Sall aura-t-il réussi à diviser le mouvement ? Est-ce un moyen pour son régime de ne pas donner suite à la pétition signée par tous les khalifes généraux du pays et exigeant une légalisation de l’homosexualité ? L’avenir nous édifiera.