NETTALI.COM – Le colonel Mané, commandant de la légion de gendarmerie-Est, qui polarise les régions administratives de Tambacounda et de Kédougou, a déroulé le film de l’arrestation de Modou Fall, alias Boy Djinné, ce jeudi.

D’emblée, ce haut gradé a expliqué que ce matin, vers 9h30, il a reçu un appel téléphonique du général de corps d’armées, haut commandant de la Gendarmerie nationale, l’informant que Boy Djinné serait dans la région. Il a précisé que c’est depuis le 30 mai qu’ils ont reçu un avis de recherches le concernant. Aussitôt après, un dispositif de surveillance et de contrôle a été mis en place.

Quelques minutes après, ce jeudi, ils ont reçu des informations plus précises faisant état de la présence du fugitif sur un des deux axes : à savoir la RN7 (Tamba-Kédougou) et la RN1 (Tamba-Kidira).

Les fugitifs étaient à bord d’un véhicule particulier précédé d’une moto de type TMAX.

Ensuite, les gendarmes ont fait les recoupements grâce aux patrouilles routières sur place pour localiser Boy Djinné et Cie. La moto sera retrouvée à Missirah, alors que ses occupants prenaient du carburant. Quelques minutes après, le véhicule qui transportait Boy Djinné a fait demi-tour. Ils voulaient savoir de quoi il s’agissait. Boy Djinné a eu le temps de descendre de la voiture, quand les gendarmes ont interpellé le chauffeur qui était avec une tierce personne. Après la fouille de la voiture, les effets vestimentaires appartenant à Boy Djinné ont été retrouvés, notamment le grand boubou qu’il portait au moment de se faire interviewé par ITV. Les éléments postés à l’entrée de Missirah ont aperçu Boy Djiné en train de fuir. « Ils se sont mis à ses trousses et 500 m dans la brousse, ils l’ont arrêté », selon le colonel Mané.

En clair, Boy Djiné a été interpellé au même titre que ses trois complices. Ils avaient par devers eux des sommes d’argent, quatre valises qui comprenaient des effets vestimentaires et du matériel d’effraction.

Dès que ce sera possible, les gendarmes vont procéder au transfèrement à Dakar, en rapport avec la Section de recherches.