NETTALI.COM- 500 millions de francs Cfa. C’est le montant des dommages et intérêts que réclame Souleymane Téliko à Madiambal Diagne. Les avocats du président de l’Union des magistrats sénégalais (UMS), qui ont plaidé la condamnation du journaliste, demandent que la décision à intervenir soit publiée dans différents journaux avec le paiement d’une astreinte de 20 millions de FCFA par jour de retard. Avant de formuler ces demandes, la quinzaine de conseils constituée par Souleymane Téliko qui se sent diffamé par le patron du Groupe Avenir Communication ont lancé des vertes et des pas mûres à ce dernier, taxé de tous les noms d’oiseaux.

Me Abou Abdoul Daff

« Madiambal Diagne persiste dans la délinquance de diffamer »

« On lui a donné trop d’importance. Il a bénéficié d’une tribune. Il persiste dans la délinquance de diffamer notre client. Il discrédite l’institution judiciaire. Ce n’est pas seulement des magistrats qui étaient dans la délégation. Il a l’intention de nuire à l’honorabilité de Souleymane Téliko. Quelqu’un qui est épinglé, est passible de poursuites judiciaires, c’est prendre quelqu’un la main dans le sac. Il ne maîtrise même pas ce qu’il dit. Il glisse vers l’Union africaine, en cherchant une parade. Dans le rapport, on a mis bureau de l’administrateur des Chambres africaines extraordinaires (CAE). Nulle part dans le rapport, on ne verra Souleymane Souleymane Téliko épinglé. Comment il a fait pour disposer de ce document. C’est à lui de répondre à cette question. Il s’est trompé de très mauvaise foi. Il l’a accusé de voleur en soutenant que Souleymane Téliko a été épinglé par l’UE ou par l’UA, il l’a diffamé. C’est une audience pédagogique ».

Me Ndoumbé Wane

« Il y a la volonté de porter atteinte et de nuire l’image d’un individu »

« Après la réception de la citation, il a tenté d’apporter des preuves. La première réponse qu’il a servie est : « je l’ai dit et je l’assume. Il dit qu’il considère que l’UA est le prolongement de l’UE. A la fin, il dit que c’est un lapsus. Où est la lettre de protestation de l’UE ? Il est incapable de la montrer. Il n’y aucune lettre de protestation. On s’est comment se passe dans la sélection des juges au niveau des juridictions. Il y a un seul courrier envoyé au ministère de la Justice, c’est celui de Aly Ciré Bâ, actuel président de la Cour d’appel de Dakar. Il y a la volonté de porter atteinte, une volonté de nuire l’image d’un individu.

Me Abdoulaye Tall

« Il y a tout un système, tout un appareil pour anéantir Souleymane Téliko »

«Un prévenu qui ne s’est pas présenté pour la première fois devant la barre. Ce n’est pas avec de petits mensonges qu’on l’écornera. Il suffit d’attaquer les intérêts du prince, des mercenaires vous attaquent. Derrière cette personne, il y a tout un système, tout un appareil pour anéantir Souleymane Téliko. Ce n’est pas du tout normal. Un journal d’investigations doit informer juste. Un bon journaliste ne doit pas écrire des mensonges. Nous sommes prêts pour le combat. C’est un diffamateur professionnel. Il n’y a pas de rapport de l’UE ou de l’UA. Il n’y a aucune correspondance. Je ne sais pas qui vous a donné cette garantie, mais vous allez la payer ».

Me Ousseynou Gaye

« Madiambal doit être retenu dans les liens de la détention »

« Je vous propose d’écrire deux chroniques. L’une appelée le « Lapsus de Mbabal » et la seconde « Les dérives ». Il a justifié faussement des faits qui sont faux. Il fait des extrapolations. C’est un rapport des chambres. L’UE et l’UA n’ont rien à voir dans cette affaire. Il le fait exprès. Il a dit clairement: Je me suis trompé. La preuve qu’il a fournie, ne convient pas. Elle est mensongère. Il doit être retenu dans les liens de la détention ».

Me Bamba Cissé

« Vous êtes un mercenaire du pouvoir »

« J’ai eu très mal. Nous sommes devant la barre, mais pas dans les lundis de Madiambal. L’expression épingler est trop chargée. Au lieu de s’excuser, il dit que c’est un lapsus. Les magistrats du parquet n’ont pas encore remboursé. Un journaliste doit recouper. Ce n’est pas une insulte d’être Guinéen. Nous sommes dans l’espace l’Uemoa. L’acte matériel de diffamation est établi. Il est très violent. Vous êtes quelqu’un que j’affectionne beaucoup, mais vous êtes un mercenaire du pouvoir. Je suis désolé de le dire. Ce sont des comportements à sanctionner jusqu’à la dernière énergie. Je demande de le déclarer coupable »

Me Etienne Ndione

« Madiambal n’est pas le parangon de la vertu, de la justice qu’il prétend être »

« Son honneur a été bafoué. Madiambal n’est pas le parangon de la vertu, de la justice qu’il prétend être. Si on avait cité le journaliste et l’organe de la presse, l’opinion tenterait de dire qu’on fait le procès de la presse. Il est contraint à se défendre. Notre client a tellement subi d’attaques. Il fallait répliquer. C’est ce qui a été fait. La diffamation est établie. Il est d’une malhonnêteté jamais vue. Son comportement devant la barre, c’est du jamais vu. Il a dénaturé les faits. Il avait l’intention de faire. Il n’a pas trouvé ce qu’il avance. Ce n’est pas un rapport d’audit. Nulle part, il n’a jamais été fait de malversations. Il a fait croire à l’opinion que Souleymane est un voleur. Il a une très belle plume, mais il écrit des insultes, des inepties,…. Il est méchant. La méchanceté, c’est comme du charbon, même si elle ne te brûle pas, elle te noircit. Souleymane Téliko est indépendant. Son indépendance dérange. La décision du Conseil supérieur de la magistrature ne dit pas que Souleymane Téliko est corrompu, mais n’a pas respecté l’obligation de réserve. On lui avait fait des propositions, il a refusé. C’était le jour de l’audience. Il roule pour le régime, à travers ses Lundis. C’est un  sniper de la presse. C’est quelqu’un qui était dans l’anonymat. Il est victime de sa popularité. C’est un homme qui fait preuve de lâcheté. Il a été épinglé pour son gros mensonge. Il a voulu se débiner. Les faits sont têtus. Il va brûler le Sénégal, mettre sens dessus dessous les confréries. Il faut sauver le Sénégal. Il ne faut pas laisser Madiambal dans ses dérives. Il a été épinglé par le Cored. C’est dans le lapsus que se trouve la vérité selon les Latins.

Nous demandons que la décision soit insérée, publiée dans son propre journal et dans tous les quotidiens à grands tirages et 20 millions à verser quotidiennement à compter du jour de la notification de la décision.

Me Mbaye Sène

« 80 avocats constitués d’office pour le défendre »

Ils étaient 80 avocats constitués d’office pour le défendre. Finalement, compte tenu des contraintes, 11 ont pu plaider devant le Conseil supérieur de la magistrature »

Me Aliou Cissé

« Un lapsus, on le corrige spontanément et non à la barre »

« Un lapsus, on le corrige spontanément. On n’a pas besoin de venir devant la barre pour le reconnaître. Il reconnait les faits. Qui ne se souvient pas de son procès en 2004 pour ses publications qui ont failli mettre le pays à feu ? Il est jugé pour la troisième fois pour diffamation. Je ne sais pourquoi, avec tout ce que vous avez réussi, vouloir le gâcher avec des insultes ».

Me Ciré Clédor Ly

« Qu’il préserve les gens de ses écrits »

«L’Afrique et le monde entier discutent de cet homme. Malheureusement, on n’est pas prophète chez-soi. C’est un magistrat intégré. Souleymane Téliko n’est pas politicien. Il n’est pas syndicaliste. C’est un magistrat. Les propos sont délictuels. Il n’a jamais été question de rapport de l’UE, encore moins de celui de l’UA. Il peine à rapporter les preuves. C’était 23 personnes. S’il extirpe Téliko de ces 23 personnes, il y a la volonté de nuire. Il est le Zorro de la République. Il donne des opinions. Tous les propos sont mensongers. Il ne s’est pas, ne serait-ce que par l’honnêteté, rapproché de Téliko. Ce sont des propos qui portent atteinte à l’honneur et à la réputation de Téliko. Il a plus de procès en diffamation. C’est un multirécidiviste. Qu’il préserve les gens de ses écrits ».

Me Ndèye Fatou Touré

« Si vous êtes défenseur de la justice, écrivez que les salles ne sont pas ventilées, climatisées »

« Quand ce qu’on a dit, n’a rien à voir avec la réalité, on doit s’excuser. On ne doit pas persister dans des dénégations. Téliko est le responsable moral des magistrats. L’UE a continué à faire confiance en Souleymane Téliko. Quand on suit une personne, il faut avoir l’honnêteté. Je ne suis pas lecteuse des « Lundis de Madiambal Diagne ». Si vous êtes défenseur de la justice, écrivez que les salles ne sont pas ventilées, climatisées. Je veux que le Quotidien se penche sur la situation de la justice.