NETTALI.COM – L’Union africaine a annoncé mercredi la nomination du Sénégalais Ibrahima Fall comme «haut représentant pour accompagner la transition» au Tchad, où une junte militaire a pris le pouvoir le 20 avril après la mort du président Idriss Déby Itno.

Ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères (1984-1990), Ibrahima Fall «interagira avec tous les acteurs politiques et sociaux tchadiens ainsi que les partenaires internationaux en vue de mobiliser toute les ressources possibles pour le succès de la transition démocratique, consensuelle et pacifique du Tchad», détaille l’Union africaine (UA) dans un communiqué. Un Conseil militaire de transition (CMT) composé de 15 généraux et présidé par Mahamat Idriss Déby, un des fils du président Idriss Déby Itno, a pris le pouvoir le 20 avril au Tchad en annonçant la mort du chef de l’Etat, qui aurait été tué au front contre des rebelles.

Le CMT a immédiatement dissous le gouvernement et le Parlement et abrogé la Constitution tout en promettant des élections «libres et démocratiques» au terme d’une «transition» de 18 mois, renouvelable une fois. Le 20 mai, l’UA a exigé que cette junte achève «en 18 mois» un processus de «transition démocratique» débouchant sur des élections «libres, justes et crédibles». «Aucune forme d’extension de la période de transition prolongeant la restauration de l’ordre constitutionnel ne saurait être acceptable pour l’UA», avait-elle ajouté.

Outre son poste ministériel au Sénégal, Ibrahima Fall a occupé plusieurs charges de représentant des Nations unies en Afrique (sous-secrétaire général aux affaires politiques chargé de l’Afrique, représentant spécial pour la région des Grands lacs), ainsi que dans plusieurs pays pour l’Union africaine (Guinée, Grands Lacs, Burundi).