NETTALI.COM – Dans un communiqué, lu par la porte-parole du CNRD (Comité national de redressement et du développement), Lt Colonel Aminata Diallo, la Guinée Conakry annonce ne pas fermer ses frontières avec le Mali. Le CNRD informe, en outre, qu’il n’a pas été consulté sur les décisions de sanctions prises contre la “république sœur du Mali”.

« Les frontières terrestres, aériennes et maritimes de la Guinée resteront ouvertes au Mali », déclare Conakry, non sans préciser que la junte au pouvoir n’a pas été associée aux décisions prises à Accra contre Bamako.

Pour mémoire, la Guinée, malgré son statut de pays membre de l’organisation sous-régionale, et étant suspendue de ses instances, n’a logiquement pas été associée aux décisions finales du sommet extraordinaire du 9 janvier sur le Mali et par conséquent, ne se sent nullement engagée par les sanctions prises par contre son voisin.

Toutefois, insiste le communiqué, « le Mali et la Guinée sont dirigés respectivement par les colonels Goïta et Doumbouya. Deux dirigeants qui sont dans une logique de fermeté intransigeante par rapport aux conditions de la transition dans leurs pays respectifs, soutenus en cela par leurs peuples ».