NETTALI.COM – Grâce à un but de Kai Havertz et un excellent Edouard Mendy, Chelsea a remporté ce samedi la finale de Ligue des champions devant Manchester City (1-0). Les Blues s’offrent ainsi leur 2ème C1 après celle de 2012.

Neuf ans après le sacre de la bande à Didier Drogba, Chelsea se retrouve encore sur le toit de l’Europe.
Les Blues se sont en effet imposés 1-0 face à Manchester City et Thomas Tuchel a remporté la bataille tactique face à Pep Guardiola.

Car pour cette très belle finale, disputée sur un rythme très élevé, Guardiola avait décidé de jouer sans véritable sentinelles au milieu de terrain, optant pour un double pivot Gundogan-De Bruyne tandis que Thomas Tuchel alignait son onze de départ habituel.

Cela permettait aux joueurs de Chelsea de profiter de nombreux espaces et de mettre le feu à la défense des Citizens dans le premier quart d’heure. Mais Timo Werner, pourtant idéalement placé à chaque fois, vendangeait trois fois avec une reprise manquée (10e), une frappe trop écrasée (14e) puis un tir non cadré (15e).

City n’était pas en reste et se procurait des occasions par Raheem Sterling (8e), Kevin De Bruyne (27e) et Kyle Walker (30e).

Silva blessé, Havertz buteur

Un des faits marquants était la blessure de Thiago Silva, touché aux adducteurs, qui laissait sa place à Andreas Christensen (39e).

Ce coup dur n’entravait en rien le moral et la bonne marche des Londoniens. En effet, trois minutes avant la mi-temps, Chelsea ouvrait la marque en profitant d’un trou béant dans la défense de City. Au départ de l’action, Edouard Mendy, le portier des Blues, trouvait Mount au milieu de terrain. Ce dernier lançait en profondeur Kai Havertz, totalement oublié par la défense adverse, et qui pouvait filer seul au but pour dribbler Ederson et pousser la balle au fond des filets (1-0, 42e).

Kevin de Bruyne quitte ses partenaires

Malgré un but de retard à la pause, Pep Guardiola ne modifiait pas ses plans pour la deuxième période. Mais il allait finalement devoir s’y résoudre en raison d’un coup du sort. Après un duel avec Rüdiger, De Bruyne restait au sol, sonné. L’international belge avait reçu un coup au visage et quittait le terrain avec le visage tuméfié (59e). Gabriel Jesus le remplaçait une minute plus tard.

Manchester City poussait pour arracher l’égalisation mais Azpilicueta effectuait un tacle salvateur devant Mahrez (69e), puis c’est Ben Chilwell qui dégageait son camp en catastrophe (74e).

Entre temps, à force de pousser, City s’exposait aux contre-attaques de Chelsea. Pulisic, entré en jeu à la place de Werner (à la 66e minute) manquait même la balle du 2-0 après avoir bénéficié d’un caviar de Havertz (73e).

La fin de match était irrespirable avec une énorme occasion pour Mahrez (90+6e) mais Chelsea ne craquait pas et les Londoniens exultaient de joie au coup de sifflet final après sept minutes d’arrêt de jeu.

Edouard Mendy égale Bruce Grobbelaar

Avec une bonne défense, Chelsea tient le bon bout et remporte sa deuxième coupe aux grandes oreilles.
Pour sa part, Edouard Mendy, lui qui vient de découvrir la compétition décroche sa première étoile européenne. Une performance qui permet à l’ancien Rennais d’être le deuxième gardien de but africain à gagner la Ligue des champions après Bruce Grobbelaar en 1984. Le portier zimbabwéen était décisif aux tirs au but permettant ainsi à Liverpool de remporter cette finale devant l’As Roma…au stadio Olympico de Rome.