NETTALI.COM – Le ministre des collectivités territoriales et porte-parole du gouvernement, Oumar Guèye avait refusé d’informer sur le prix d’acquisition du nouvel avion présidentiel. Il avait en effet estimé celui-ci classé “secret défense”. Ce vendredi 29 mai, le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, a pris son contrepied puisqu’il a révélé à l’Assemblée nationale que l’avion présidentiel a coûté 57.447.235.356 FCA.

Les députés étaient en séance plénière ce vendredi pour examiner deux projets de loi. Le projet de loi n°07/2021 modifiant la loi n°81-52 du 10 juillet 1981 portant Code des Pensions civiles et militaires de retraite modifiée, est l’un des deux textes sur lesquels les parlementaires ont planché.
L’autre texte qui a été examiné, est le projet de loi n°08/2021 modifiant les articles 10 et 13 de la loi n°2017-26 du 13 juillet 2017 abrogeant et remplaçant certaines dispositions de la loi n°67-42 du 30 juin 1967 portant Code des pensions militaires d’invalidité, modifiée.
Les deux projets de loi ont été défendus devant les députés par le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo. A cette occasion, il a révélé que le nouvel avion présidentiel a coûté 57.447.235.356 FCA. Il a aussi ajouté que l’acquisition de cet appareil de commandement qui va remplacer “la Pointe Sarène” a bien été budgétisée dans les lois de finances initiales (LFI) de 2019, 2020 et 2021. D’ailleurs, a-t-il fait remarquer, le dernier paiement de 4,4 milliards sera effectué en juillet prochain.
Rappelons-le, l’avion sera réceptionné le 16 juillet prochain.