NETTALI.COM – Macky Sall impute-t-il à Ousmane Sonko la régression connue par le Sénégal, dans le classement mondial de la liberté ? En tout cas, le chef de l’Etat relie ce recul aux évènements qui ont éclaté, dans la foulée de l’arrestation du leader de Pastef, avec l’agression de jounalistes.

Au rayon du rang du Sénégal, qui a connu une régression, dans le classement mondial de la liberté, Macky Sall a indiqué que l’Etat n’est pas responsable de cette situation. Selon lui, elle est “principalement due aux agressions” dont ont été victimes des journalistes et des organes de presse lors des manifestations et violences survenues au début du mois de mars dernier.

Macky Sall, analysant ces évènements, indexe un “climat de terreur“, jugeant une telle situation “inacceptable”.

Le président Sall a tenu ces propos ce samedi, lors de la remise des cahiers des doléances des centrales syndicales au Palais de la République.

Pour mémoire, le Sénégal a reculé de deux places dans le classement mondial de la liberté de la presse 2021 de Reporters sans frontières (Rsf), passant de la 47e à 49e place.