NETTALI.COM – Avant de claquer la porte de la Gendarmerie, le Capitaine Seydina Oumar Touré a informé, en bonne et due forme, sa hiérarchie d’une filature dont il fait l’objet et de ses craintes pour sa sécurité et celle de sa famille.

L’ affaire du Capitaine Oumar Touré a-t-elle révélé tous ses secrets ? On serait tenté de croire le contraire. Selon des sources, avant de claquer la porte, l’officier de la Gendarmerie avait informé en bonne et due forme sa hiérarchie de la filature dont il aurait fait l’objet. Ce, depuis le 3 février dernier. Il craignait déjà pour sa sécurité et celle de sa famille, insistent nos sources. Dès réception du compte rendu du capitaine Oumar Touré, le Commandant de la Section de recherches, Abdou Mbengue, a informé son supérieur.

Malgré ces informations, le Capitaine n’avait pas remarqué un arrêt de la filature. Il continuait d’être épié dans tout ce qu’il fait par des éléments non identifiés. Ne pouvant plus supporter cette traque qu’il pense injustifiée, il s’en est alors ouvert à plusieurs amis qui l’ont déconseillé de claquer la porte. Mais apparemment, son dégoût était plus fort que beaucoup ne le craignaient. Finalement, le 7 mars, il publie sa fameuse lettre dans laquelle il prend à témoin l’opinion publique nationale et internationale, et tout ce qui s’en est suivi. Il ressort de ce qui précède que le Capitaine Touré a bien respecté la procédure bien en vigueur dans l’armée. Laquelle procédure prévoit qu’en cas de difficulté, le militaire doit automatiquement s’en ouvrir à son supérieur direct qui doit remonter l’information.

Agneau du sacrifice

Officier jugé exemplaire, le Capitaine Oumar Touré informait dans sa lettre qu’on lui reprochait d’être à l’origine des fuites dans les procès-verbaux. Pourtant, selon certaines informations, il n’était pas l’enquêteur principal dans ce dossier Adji Sarr/Ousmane Sonko. Pourquoi les fuites lui seraient-il imputées sans preuves matérielles ? Le Capitaine serait-il en passe d’être l’agneau du sacrifice ? L’enquête va peut-être permettre de lever certaines zones d’ombres. Depuis hier, le Capitaine Oumar Touré a été arrêté et conduit à la LGI de Mbao où il doit purger une peine de 45 jours d’arrêt de rigueur, pour avoir abandonné son poste. Comme il l’avait annoncé, le Capitaine s’est rendu de son plein gré à la Section de recherches, pour être à la disposition de ses supérieurs.

Le soutien des promotionnaires

Dans cette dure épreuve qu’il est en train de subir, le Capitaine peut compter le soutien de ses camarades de promotion à faculté de Droit, qui ont publié une tribune pour lui témoigner toute leur solidarité. A ses détracteurs, les camarades de promo rétorquent : ‘’Beaucoup de personnes qui insultent le Capitaine Touré, à tort et à travers, notamment sur les réseaux sociaux, n’ont pas eu la brillante carrière qui est la sienne. Seydina Oumar TOURE est l’un des meilleurs de sa génération. Voici un homme qui n’a jamais connu de redoublement de sa vie et a toujours fait partie des meilleurs durant tout son cursus scolaire, académique et même durant sa rigoureuse formation à l’Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale (EOGEN)’’. Après un Baccalauréat avec la mention Bien, Oumar Touré a fait un passage couronné de succès à la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop. Il fait partie, selon ses camarades, des rares étudiants de la FSJP de l’UCAD à réaliser la traversée (réussite systématique de toutes ses années académiques), avec un cumul de son master avec l’âpre formation de l’EOGEN. ‘’Depuis son affectation à la Section Recherche de la Gendarmerie Nationale, le Capitaine Oumar TOURE a eu à rédiger et/ou corriger au minimum 1500 procès-verbaux d’enquête. A ce titre, il a diligenté plusieurs gros dossiers avec brio et qui ont été couronnés par des résultats probants lui aillant valu le satisfecit de ses supérieurs hiérarchiques’’.

Aussi, ont-ils tenu à relever, même dans cette période où sa carrière traverse quelques zones de turbulence, sa corporation continue de lui vouer un grand respect. ‘’En effet, notent-ils avec fierté, dans le communiqué de la Gendarmerie Nationale du 11 mars 2021, le corps d’élite porte à la connaissance de l’opinion nationale comme internationale que ‘l’officier Capitaine Touré est connu jusque-là pour sa bonne manière de servir’. N’est-ce pas là une preuve des nombreuses qualités du Capitaine Touré ?’’. Et d’ajouter : ‘’Face à cette campagne de diabolisation, fomentée par des nullards, des ignares, des incultes ou des personnes de mauvaise foi, rétablir la vérité s’avère plus que nécessaire… Le Sénégal perdrait à ce que cette denrée rare ne soit pas préservée et valorisée’’.

Au cas où des sanctions devraient être infligées à Seydina Oumar Touré, la promotion plaide en faveur d’une clémence, car, arguent-ils, le passif vierge du Capitaine au sein de ce corps d’élite constitue la preuve parfaite d’une circonstance atténuante.

(avec Enquête)