NETTALI.COM- Les réactions se multiplient après la tenue ce jeudi 22 avril 2021 du Conseil Présidentiel pour l’Insertion et l’emploi des Jeunes. L’ancien député Cheikhou Oumar Sy s’y est mis en faisant deux constats.

L’ancien parlementaire, Cheikhou Oumar Sy décortique le Conseil présidentiel qui a eu lieu à Diamniadio, ce jeudi. Un conseil a été présidé par le président de la République qui, pendant plusieurs tours d’horloge, s’est adressé à la jeunesse sénégalaise qu’il promet de trouver un emploi. L’ancien député dit avoir retenu deux choses du Conseil Présidentiel pour l’Insertion et l’emploi des Jeunes. La première c’est que, selon lui « Les organisations patronales du secteur privé sont quasi inexistantes dans les 13 autres régions. Nous avons le secteur privé de Dakar et l’entreprise sociale étatique dans les 13 autres régions ».

Pour ce qui est de la deuxième, il indique qu’il est temps de revoir les missions des gouverneurs. S’ils sont capables de réunir les jeunes dans les 14 régions pour faire le diagnostic socio-économique, ils peuvent aujourd’hui gérer des budgets pour le développement territorial de chaque région. A cet effet, Cheikh Oumar Sy revient à sa proposition avec la décentralisation du budget national. « Avec un budget annuel de 100 milliards par région (500 milliards sur 5 ans), l’impact économique sera plus important auprès des jeunes et nous n’aurons pas besoin de cette floraison d’agences. Les gouverneurs de concert avec les conseils départementaux et les maires définiront les priorités socio-économiques de leur région respective », dit-il sur sa page Facebook.

Avant d’ajouter : « Ainsi l’Etat contribuera à créer un secteur privé fort dans chaque région qui participera à la création d’emplois ».