NETTALI.COM. L’Union européenne (UE) a décidé d’appuyer le Sénégal dans le cadre de sa politique de sécurité intérieure. Elle lui a offert 6 milliards 550 millions FCFA destinés à la rénovation des locaux de la Division Spéciale de Cyber-Sécurité de la Division de la Police technique et scientifique (DPTS) et de la Division Nationale de Lutte contre les Trafics de Migrants (DNLTM)

L’inauguration des locaux rénovés de la Division Spéciale de Cyber-Sécurité de la Division de la Police technique et scientifique (DPTS) et de la Division Nationale de Lutte contre les Trafics de Migrants (DNLTM) à Dakar a eu lieu ce jeudi. Cette cérémonie a été présidée par Ilaria Mussetti, attachée de programme à la Délégation de l’Union européenne (UE) au Sénégal, et Seydou Bocar Yague, Directeur général adjoint de la Police nationale. En marge de cette inauguration, six véhicules pick-up ont été livrés à destination des trois antennes rénovées de la DNLTM à Karang, Rosso et Tambacounda.

Cette activité, d’après le communiqué, entre dans le cadre du programme de coopération pour la sécurité intérieure entre le Sénégal et l’Union européenne (SENSEC-UE) financé par l’UE pour un montant de 6 milliards 550 millions FCFA (10 millions d’euros). Elle s’inscrit dans la continuité de l’engagement de l’UE envers le Sénégal pour la coopération et la sécurité intérieure, afin de permettre aux services bénéficiaires de mieux réaliser leurs missions sécuritaires au profit de la population face aux multiples menaces. « Le programme SENSEC UE vise le renforcement des capacités opérationnelles des Forces de Sécurité Intérieures autour de trois axes principaux, notamment la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, le contrôle et la surveillance des frontières et enfin l’appui à la bonne gouvernance du secteur de la sécurité intérieure », indique le communiqué. Lequel ajoute que le Programme a également contribué à la formation des personnels affectés à ces divisions dans les différents domaines de leurs spécialités.

Deux manuels de contrôle opérationnel destinés aux agents de la DPAF et des Douanes en service dans les postes frontaliers ont été élaborés par des experts nationaux et distribués aux services bénéficiaires.