NETTALI.COM- L’Union des magistrats sénégalais ( UMS) est très furieuse contre le Mouvement de défense de la démocratie (M2D) qui s’en est pris au juge d’instruction de Diourbel à cause de son refus d’accorder la liberté provisoire à des manifestants.

Dans une déclaration diffusée par la presse ce samedi 27 mars 2021, le mouvement M2D s’en est pris à un juge d’instruction du Tribunal de grande instance de Diourbel, nommément cité, qu’il accuse d’ « obstruction » tout en le tenant pour responsable des réactions qui
pourraient découler de son « refus de libérer » des personnes qu’il a inculpées et placées en détention, suite aux récentes manifestations survenues dans le pays“, renseigne l’Union des magistrats sénégalais (UMS). Qui, ” condamne avec la plus grande fermeté ces menaces inadmissibles et inacceptables, qui contribuent à fragiliser l’institution judiciaire“.

Souleymane  Téliko et ses collègues magistrats rappellent que “ le respect de l’indépendance de la justice s’impose à tous les citoyens et acteurs sociaux, de quelque bord qu’ils puissent être“.

Aussi, leur association exprime ” sa solidarité entière et son soutien total au collègue concerné, et réitère l’appel fait à tous, à garder une attitude de neutralité et à ne céder à aucune pression d’où qu’elle vienne“.