NETTALI.COM  – Bien qu’il ne soit plus de Rewmi, Déthié Fall n’a aucunement l’intention de démissionner de l’Assemblée nationale. Et son ex-parti aura du mal à lui retirer son poste acquis grâce à la coalition “Mankoo Taxawu Senegaal” dirigée par Khalifa Ababacar Sall. 

Parti républicain pour le progrès (Prp)/Disso ak askan wi. C’est le nom de la nouvelle formation politique lancée ce dimanche par Déthié Fall en présence de nombreux leaders de l’opposition dont El hadji Malick Gackou, Ousmane Sonko, Makhtar Sourang du Front de résistance nationale (Frn), Khalifa Ababacar Sall… La création de ce parti consacre de fait la démission de fait de l’ancien second d’Idrissa Seck  de Rewmi. Dès lors, les esprits se tournent du côté de l’Assemblée nationale où siège Déthié Fall depuis les législatives de 2017. Et pour cause, une disposition de la Constitution du Sénégal veut que tout député qui démissionne du parti qui l’a investi perde son mandat. Sauf qu’ici, Déthié Fall n’a jamais été investi par le Rewmi, mais plutôt par la coalition “Mankoo Taxawu Senegaal” dont la tête de liste était d’ailleurs Khalifa Ababacar Sall qui se trouvait, à l’époque, en détention dans le cadre de l’affaire dite de la caisse d’avance de la mairie de Dakar.

Pour certains, il s’agit là d’un vide juridique qui profite à l’ex vice-président du parti Rewmi. “Personne ne peut obliger Déthié Fall à rendre son poste de député parce qu’il ne l’a pas acquis sur une liste de Rewmi qu’il vient de quitter“, affirme un juriste. Selon des sources proches du parti Rewmi, c’est pour cette raison qu’Idrissa Seck n’a pas voulu donner à son ex-compagnon ce qu’il voulait, c’est-à-dire une exclusion de Rewmi. “L’exclure ne nous aurait rien rapporté. Bien au contraire, il voulait être exclu pour s’afficher en victime“, souligne un membre du Secrétariat national de Rewmi.

Quoiqu’il en soit, Déthié Fall n’a aucune intention de démissionner de l’Assemblée nationale. Et s’il venait à le faire, c’est le camp de Khalifa Sall qui récupérait le poste puisque son suppléant est un proche de l’ancien maire de Dakar. En attendant, c’est le Rewmi qui perd une source de revenus. Puisque, affirme Déthié Fall, la quasi totalité de ce qu’il gagne à l’Assemblée nationale allait directement aux militants de Rewmi.