NETTALI.COM – Le nouveau report des élections territoriales, acté hier en Conseil des ministres, n’emporte pas l’adhésion du Front démocratique et social de résistance nationale. Ce cadre unitaire de l’opposition sénégalaise souhaite que ces élections se tiennent en 2021.

Le gouvernement a adopté hier mercredi, en Conseil des ministres, la loi portant report des élections territoriales et prorogation du mandat des conseillers départementaux et municipaux.

Le Front démocratique et social de résistance nationale (FRN) dénonce un nouveau report relevant de “la seule et unique responsabilité du pouvoir’’.

Ce cadre unitaire de l’opposition estime, dans un communiqué, que si l’on en est arrivé à cette situation inédite, c’est en raison des “lenteurs administratives notées’’ et de la seule responsabilité du gouvernement.

De l’avis de la coalition de partis de l’opposition, “les termes de référence de l’audit du fichier électoral et l’évaluation du processus électoral ont été envoyés le 6 février 2020 aux autorités. Ces transmissions sont restées sans réponse, malgré les nombreux rappels de la Commission politique et l’accord de l’Usaid pour financer l’audit du fichier électoral. Ce n’est qu’au mois de novembre 2020 que le processus a été repris. En outre, les experts de l’audit et les évaluateurs du processus électoral ont été sélectionnés au mois de janvier 2021. Si l’audit du fichier a démarré depuis mi-février 2021, le pouvoir vient seulement de nous informer, ce jour 24 mars 2021, que l’évaluation du processus électoral va démarrer le 1er avril 2021’’.

Ainsi, le FRN maintient sa position déjà exprimée de respecter le calendrier électoral et d’organiser les élections locales en 2021, les élections législatives en 2022 et le scrutin présidentiel en 2024. Pour finir, le Frn dégage ses responsabilités de toute nouvelle forfaiture et met en garde le gouvernement face à toutes les conséquences que de nouveaux reports pourraient engendrer.