NETTALI. COM – Ousmane Sonko considère que sa libération n’est pas une faveur mais, le résultat de la détermination du peuple. Il a réfuté le viol mais surtout les morts qu’on lui impute en soutenant que s’il était coupable, il n’aurait jamais accepté qu’aucun Sénégalais n’ait la plus petite égratignure.

Qu’on ne vous fasse pas croire que c’est un cadeau, mais c’est votre détermination qui a payé“, a dit Ousmane Sonko qui a rendu un hommage aux population et surtout à la jeunesse pour sa mobilisation. Aussi, a t-il apporté la réplique au gouvernement qui disait que force restera à la loi. ” La loi est la volonté populaire, ce n’est ni Antoine Félix Diome, ni Macky Sall “, assène-t-il.
Ousmane Sonko a toutefois déploré l’arrestation de la centaine de manifestants, déclarant que leur seul crime, est d’avoir manifesté, alors que la constitution le leur permet. “Les manifestants ne sont pas des bandits mais il y a des infiltrations. Celui qui aspire à diriger un pays ne le détruit pas“, dit-il.
Le leader de Pastef a d’ailleurs estimé que cette affaire devrait servir d’exemple pour l’avenir. “Ces sacrifices ne doivent pas être vains. Le pays est le vôtre nous, acteurs politiques devons vous écouter “, ajoute-t-il avant de plaider non coupable pour les accusations de viol et de menaces de mort.
” Walahi, si j’étais coupable de ce dont on me reproche, je n’aurais accepté qu’aucun Sénégalais ait la plus petite égratignure “, a soutenu Ousmane Sonko, réfutant ainsi les allégations selon lesquelles il est à l’origine des morts causés par les manifestations.

Ousmane Sonko déplore les 10 morts

Le leader de Pastef  a  rendu hommage aux victimes décédées. Ousmane Sonko s’est dit peiné par ces pertes en vie humaine. “Un seul mort n’est pas bon pour l’image du pays“, dit-il avant de lister les victimes. Il a promis d’aller présenter ses condoléances à chaque famille éplorée.

Liste des victimes

Baye Cheikh Diop 17 ans

Cheikh Coly 20 ans, tué à Bignona

Famara Goudiaby, tué à Bignona

Pape Sidy Mbaye 20 ans

Sadio Carama 18 ans

Mansour Thiam

Alassane Barry, tué aux Allées du Centenaires

Moussa  Dramé 35ans, tué à  Ndofaane

Bourama Sané 12 ans, tué à Diaobé

Modou Ndiaye aux Parcelles