NETTALI.COM – Vingt-quatre heures après la sortie du ministre de l’Intérieur, Félix Antoine Diome, le Président du Conseil économique social et environnement (Cese), Idrissa Seck, par ailleurs patron du parti Rewmi, s’est prononcé sur l’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr. Selon lui, le leader de Pastef est le responsable de toutes les troubles, casses, violences inouïes, et autres pillages constatées ces derniers jours.

Après lui avoir manifesté sa solidarité, il lui conseille de faire ce qu’il (ndlr- Idrissa Seck) avait fait lorsqu’il a été accusé en 2004. Une manière de dire que si les accusations d’Adji Sarr ne sont pas fondées, qu’il se mette à la disposition de la justice en sachant que jusqu’à l’extinction du Soleil, aucune preuve ne pourra être trouvée contre lui. Par contre, prévient-il, s’il ne peut le faire, qu’il se repente et accepte de subir les conséquences de ses actes.

Version Wolof

Version Française