NETTALI.COM – Le convoi de Ousmane Sonko, se rendant au Tribunal de Dakar, a été dispersé ce matin par des forces de l’ordre armées jusqu’aux dents. Le préfet a été obligé de demander aux “patriotes” de limiter leur cortège à quatre véhicules. 

C’est une foule de jeunes qui a voulu accompagner ce matin le leader de Pastef au tribunal de Dakar. Mais la gendarmerie, lourdement armée, a dispersé la procession à coups de grenades lacrymogènes. C’était à heuteir de Mermoz.

Djiby Gueye Diop, chef du protocole de Ousmane Sonko, a été blessé, au cours des échauffourées. Il nous est également revenu qu’un reporter de la chaine panafricaine Ouest Tv a reçu une balle à blanc à la jambe.

Le préfet de Dakar a été obligé de sermonner des membres du staff de l’opposant. Pour l’autorité, le convoi ne doit pas comporter plus de quatre véhicules.

Ousmane Sonko, qui a lancé un hier un appel à la mobilisation, était pendant ce temps dans son véhicule, accompagné de son avocat Me Khourreyssi Ba.