NETTALI.COM – Un report des élections de quelques mois, pourrait aider à parachever certaines réformes. C’est du moins, l’avis de Aliou Sall. Il l’a fait savoir ce dimanche 21 mars, à l’émission “Grand Jury” de la RFM.

Aliou Sall a montré son désaccord pour la tenue des élections municipales au mois de décembre 2019. « Franchement je serai pour un report parce que c’est compliqué de faire des élections au mois de décembre. Je pense qu’un report de quelques mois, pourrait nous aider à parachever certaines réformes qui sont nécessaires. Des réformes de mise en cohérence de certaines limites des collectivités territoriales, des réformes concernant la géographie des compétences entre collectivités territoriales notamment là où il y a des problèmes de redondance de compétences. Là je parle des compétences entre villes et communes », a déclaré Aliou Sall.

Poursuivant sur la même lancée, le maire de Guédiawaye d’avancer que le mode de scrutin doit être repensé. “L’association des maires du Sénégal que je préside avait produit un plaidoyer consistant à demander à ce qu’aux élections municipales, la tête de liste désignée et qui arrive à gagner, soit d’office le maire. Finalement qu’est ce qui se passe ? C’est un piège contre les populations. Vous dirigez une liste, la plupart des électeurs votent pour cette liste parce que vous êtes la tête de liste et à l’arrivée des combinaisons politiques voire politiciennes font qu’il est possible que ce soit quelqu’un d’autre qui arrive comme maire. Autrement dit on élit maire quelqu’un qui n’est pas choisi par les populations. Ce n’est pas juste et c’est assez stressant“, précise-t-il.

Aliou Sall souhaite ainsi une concertation avec tous les acteurs des collectivités territoriales pour arriver à réformer le mode d’élection des maires.