NETTALI.COM – Beaucoup d’observateurs ont marqué leur surprise, suite au maintien d’Ali Ngouille Ndiaye au poste de ministre de l’Intérieur, dans un contexte d’appel au dialogue par Macky Sall.

Aly Ngouille Ndiaye, voici un ministre dont le travail est apprécié par Macky Sall, mais certainement pas le plus consensuel des membres du gouvernement aux yeux de l’opposition. En tout cas quelle que soit l’opinion de celle-ci, Macky Sall l’a maintenu à son poste, suite au remaniement intervenu ce dimanche 7 Avril 2019. En effet, nommé au ministère de l’Intérieur, suite aux élections législatives passées gérées non sans problèmes par Abdoulaye Daouda Diallo, Macky Sall vient de maintenir M. Ndiaye au ministère de l’Intérieur, en faveur de ce nouveau remaniement. Et même s’il a organisé l’élection présidentielle avec brio aux yeux du patron de la coalition Benno Book Yaakaar, Aly Ngouille Ndiaye a toujours été contesté par l’opposition, notamment à travers ses sorties malheureuses où il a été beaucoup question de tout faire pour que les partisans de Macky Sall disposent de leurs cartes et puissent voter pour son candidat.

Aly Ngouille NDiaye a souvent été ouvertement critiqué par l’opposition, non seulement pour ses prises de position partisanes mais encore pour ses décisions qui n’ont jamais rencontré l’assentiment de l’opposition : distribution des cartes d’électeur problématique, changement de la carte électorale à 20 jours de l’élection, la non mise à disposition du fichier électoral  lors du parrainage et mise à disposition du fichier à 15 jours de la présidentielle. Toutes choses qui avaient poussé l’opposition à demander son départ et à solliciter la gestion de l’élection par une personnalité neutre. Mais c’était sans compter avec la détermination de Macky Sall de faire organiser la présidentielle par  Aly Ngouille Ndiaye.

Seulement, pour un personnage aussi décrié que le maire de Linguère, le maintenir à son poste de ministre de l’Intérieur, ne serait-il pas une manière de torpiller le dialogue électoral tant sollicité par Macky et réitéré lors de la récente prestation de serment ? Rien n’est moins sûr. Dans tous les cas, cette décision  risque de ne pas faire avancer ce chantier, à moins peut-être que Macky ne cherche à utiliser Aly Ngouille comme élément de négociation pour faire venir l’opposition à la table du dialogue.