NETTALI.COM – Le député Théodore Chérif Monteil adopte une posture de réserve devant les chiffres fournis par l’Etat au sujet de la campagne arachidière.

 De la tribune du « Jury du dimanche », sur « Itv », le député Théodore Chérif Monteil est sceptique devant les chiffres fournis, relativement à la campagne arachidière. « Dans l’analyse que j’ai faite, je ne suis pas convaincu par les chiffres que j’entends concernant le plus d’un million de tonnes de production. Maintenant, l’arachide est une filière et quand on désintègre une filière, on ne doit pas s’attendre à avoir des résultats. On a derrière des champs qui ne sont pas entretenus et en aval on a un outil industriel obsolète. C’est clair qu’on n’arrivera aujourd’hui à rien du tout avec l’arachide », affiche-t-il son scepticisme.

« La filière de l’arachide est complètement désintégrée par ceux qui le gèrent. L’état de l’outil industriel, c’est complètement obsolète », se laisse-t-il convaincre. « Quand on vous dit que la Sonacos a collecté 12 mille tonnes d’arachides, la question qu’on ne se pose pas c’est quelle est la capacité de trituration de la Sonacos, 900 mille tonnes. Ils ne vont jamais allumer des machines pour 12 milles tonnes. Cela fait deux ans que la Sonacos ne triture pas. Il n’y a aucune performance. On peut brandir tout ce qu’on veut, les faits sont là ; ils sont têtus. La Sonacos n’a pas allumé ses machines depuis deux ans », termine-t-il son propos.