NETTALI.COM – Cette histoire de moeurs dont est accusée Ousmane Sonko pour viols répétitifs avec arme à feu et menaces de mort, ne surprend pas le camp des Patriotes. A l’émission “Grand Jury” de ce dimanche 14 février, le président du Mouvement national des cadres patriotiques a soutenu qu’ils étaient avertis que “le pouvoir allait coller (à Sonko) une histoire de mœurs dans ce même salon, afin de le liquider politiquement”.

Nous crions au complot parce qu’on était averti depuis presque 3 ans. Et depuis le début du couvre-feu, les alertes se multiplient. On nous avait dit clairement et à de multiples reprises que le pouvoir était en train de comploter contre le président Ousmane Sonko. Et que là où il comptait intervenir, c’est le salon de massage qu’il fréquentait. Ils allaient lui coller une histoire de mœurs pour pouvoir le liquider politiquement“, a laissé entendre le bras droit de Ousmane Sonko.

Une révélation qui semble suicidaire à yeux du journaliste Babacar Fall mais Bassirou Diomaye Faye défend bec et ongle que leur leader n’a rien à se reprocher. ” Il n’avait pas jugé nécessaire au regard de ce qui avait conduit au choix de ce lieu après des prescriptions médicales. Il n’avait pas jugé bon de ne pas s’y rendre. On ne peut pas par la psychose l’empêcher de suivre son traitement“, argumente-t-il.

Aller dans une maison où il y a une famille qui vit là-bas, l’épouse, le mari, les enfants et les employés et commettre des viols répétitifs. C’est impossible. Tout ceci n’est qu’une pièce théâtrale qui se joue sous nos yeux. Sur les lieux, il est absolument impossible que quelqu’un puisse penser même commettre un viol. Car la maison a des caméras de surveillance, des employées qui se mettent à deux“, a fait savoir M. Faye qui souligne que “ce salon de massage dispose d’un agrément de l’État“.