NETTALI.COM- Les partisans de Ousmane Sonko sont déterminés pour le défendre. Ces derniers ont, dès les premières heures de la matinée, pris d’assaut la maison de leur leader sise à la cité KEUR Gorgui pour dire non à ce qu’ils considèrent comme un complot politique. Mais, ils ont été dispersés à coup de grenades lacrymogènes par les policiers.

Les policiers ont procédé à des arrestations de personnes venues apporter leur soutien au président et député  de Pastef dont la procédure de la levée de l’immunité parlementaire est enclenchée.

Les échauffourées se poursuivent…

Il faut rappeler que Ousmane Sonko est accusé de viol répétés et menaces de mort par une masseuse d’un institut de beauté, répondant au nom de Adji Sarr. Des accusations que le leader du Pastef bat en brèche même s’il reconnaît s’être rendu dans ce salon pour un massage thérapeutique. Mieux, Ousmane Sonko a refusé de déférer à la convocation des éléments enquêteurs de la section de recherches. Il s’est prévalu de son immunité parlementaire pour justifier son refus.