NETTALI.COM- Le procès en appel de Ndeye Khady Gueye, ex administratrice du Fonds de promotion économique (FPE) est renvoyé au 19 avril prochain. Les prévenus n’ayant pas comparu, l’affaire a été renvoyée pour citation de toutes les parties.

Condamné en première instance à 4 ans avec sursis, elle a interjeté appel au même titre que son coprévenu Babacar Mané qui avait écopé d’une peine de deux ans assortie du sursis. Ils étaient également contraints de payer solidairement à l’Etat du Sénégal 500 millions de francs CFA.  Ils ont été reconnus coupables de prise illégale d’intérêts et de blanchiment mais relaxés pour détournement de deniers publics portant sur  1,8 milliard.

Dans cette affaire, tout est parti d’un rapport de la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) adressé au procureur de la République, en janvier 2013. L’enquête diligentée par la Section de recherches de la gendarmerie a ensuite relevé des irrégularités dans le fonctionnement du FPE. En effet, en 2003, la prévenue a été nommée par décret à tête de cette boîte chargée du financement des petites et moyennes entreprises (Pme). En 2010, Ndèye Khady créa la Société africaine de participation (Sap S.A). Elle obtint un prêt de la Bsic d’un montant de 1,5 milliard de F CFA garanti par le Fpe. Ce n’est pas tout, puisque les enquêteurs lui ont également reproché d’avoir accordé un prêt de plus de 400 millions à la mutuelle ‘’Xel Dalna’’ qui appartient au réseau Ramatou dont elle est la Présidente.

Après  instruction, l’ex-administratrice du Fonds de promotion économique (Fpe) Ndèye Khady Guèye avait bénéficié d’un non-lieu. Une décision  rendue par le juge d’instruction au moment où elle venait de boucler 14 mois de détention préventive. Insatisfait, le Parquet avait interjeté appel. D’où le renvoi de Ndèye Khady Guèye devant le tribunal correctionnel de Dakar par la Chambre d’accusation afin qu’elle réponde des délits de prise illégale d’intérêts, de blanchiment de capitaux et de détournement de deniers publics à hauteur de 1,89 milliard de F CFA. L’assureur Babacar Mané a été attrait pour complicité du chef de prévention de blanchiment de capitaux.