NETTALI.COM – En perspective de la campagne de vaccination contre le coronavirus, Macky Sall demande au gouvernement de sensibiliser les Sénégalais. A cet égard, les forces de défense et de sécurité seront en première ligne, sur le terrain. 
En conseil des ministres, ce mercredi 20 janvier, le Président de la République a demandé au ministre de la Santé et de l’Action sociale, d’engager sans délai, les activités de sensibilisation et de préparation technique des opérations de vaccination contre la Covid-19, des populations cibles-prioritaires. Le communiqué précise que les forces de défense et de sécurité seront mises à contribution pour accompagner le déploiement rapide de la stratégie de vaccination.
Le chef de l’Etat demande, à ce sujet, au ministre de la Santé et de l’Action sociale, de poursuivre et finaliser les discussions et les partenariats entamés pour l’établissement d’une plateforme numérique de suivi de la vaccination et l’intégrer dans la stratégie de vaccination anti Covid-19.
Poursuivant sa communication, le président de la République a rappelé au conseil, avoir mis en place la Couverture Maladie Universelle (CMU), en 2014, pour améliorer durablement la situation sanitaire des populations et assurer une performance globale de notre système de santé.
Auparavant, Macky Sall a invité, dans ce contexte, les populations, à accentuer la mobilisation communautaire et le respect des mesures barrières en vue de freiner la propagation de la pandémie de Covid-19.

“Au regard de l’engagement des communautés et des premiers résultats satisfaisants notés, le Chef de l’Etat demande au Gouvernement de renforcer l’organisation, le fonctionnement et le financement durable de la CMU, en accentuant le soutien et l’encadrement des mutuelles de santé fonctionnelles, dans tous les secteurs de la vie économique et sociale”, a poursuivi le communiqué.

“Le Président de la République, à en croire notre source, se félicite, dans cette dynamique, de l’engagement du Gouvernement du Japon à contribuer au financement, à hauteur de quarante (40) milliards de francs CFA, de la deuxième phase du Programme Couverture Maladie Universelle, que l’Etat va lancer, en 2021, après validation finale de l’évaluation des activités de la phase initiale”.