NETTALI.COM – Dans la banlieue de Dakar, la police a fait le bilan des 12 premiers jours de couvre-feu. Et ce sont près de 5 mille personnes qui ont été interpellées en Pikine et Guédiawaye pour divers délits.

Après 12 jours d’état d’urgence et de couvre-feu, la police tire son bilan dans la banlieue de Dakar. Et c’est le commissaire central de Guédiawaye qui s’est chargé de fournir les chiffres. D’après Madjibou Lèye, la police a interpellé au moins 5 mille personnes dont la moitié pour non respect de la loi sur le port obligatoire du masque. Et ce sont au total 80 personnes qui ont été déféréesau parquet et présentées au procureur. Puisque, selon le commissaire Lèye, il faut faire la différence entre les personnes qui ont été verbalisées puis libérées et les individus arrêtés pour avoir violé le couvre-feu.

Il faut toutefois signaler que malgré 12 jours d’état d’urgence et de couvre-feu, la pandémie de Covid-19 ne recule pas dans la banlieue de Dakar, comme partout ailleurs au Sénégal. La préfet de Pikine a, d’ailleurs, pris la décision de n’autoriser l’ouverture des marchés qu’entre 6 heures du matin et 17 heures du lundi au samedi.

Par ailleurs, une décision du chef de l’Etat est attendue ce lundi sur une éventuelle prolongation de l’état d’urgence et du couvre-feu qui ont expiré ce dimanche à minuit.