NETTALI.COM- Depuis 2016, la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) ne travaillait pas.

Et, ce n’est pas parce que les magistrats qui sont dans cette juridiction n’ont rien à faire mais, informe RFM, c’est parce que la tutelle a donné ordre à la cour de tout arrêter.

Cependant, la même source renseigne que sur les 25 dossiers des personnalités qui ont été épinglées, 3 sont bouclés dont celui de l’ancien ministre de l’Intérieur Ousmane Ngom.

En sus, poursuit la même source, 8 dossiers sont en phase d’enquête préliminaire. Il s’agit, entre autres, des dossiers de Madické Niang, Oumar Sarr, Farba Senghor, de l’ancien garde du corps, Lamine Faye.

Il faut rappeler que depuis sa réactivation, seules trois personnes ont été jugées devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite. En l’occurrence : Karim Wade, Aida Diongue et Tahibou Ndiaye