NETTALI.COM – Si le Pds a boycotté la rencontré initiée par le ministère de l’Intérieur, Idrissa Seck, Madické Niang et Issa Sall, eux, ont répondu à l’appel. Issa Sall a été désigné pour représenter le Front de résistance nationale (Frn).

Lors de la rencontre de ce jeudi 9 Mai, Issa Sall a estimé que pour conduire le dialogue, une personnalité neutre et responsable doit être nommée.

«Nous pensons que le dialogue doit être modéré par une personnalité neutre, responsable », a indiqué le Professeur Issa Sall, secrétaire général du Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR), candidat malheureux lors de l’élection présidentielle du 24 février dernier. Il participait à la réunion sur les termes de référence devant aboutir à un dialogue national, notamment en son volet lié aux élections, mais également de recueillir toute proposition utile.

«Nous disons aussi qu’il faut un dialogue qui ne se limite pas seulement à la politique. Nous ne voulons pas un dialogue modéré par un acteur», a-t-il ajouté.

La présidente du mouvement Caar/Lenen, le Professeur Amsatou Sow Sidibé a à son tour soutenu que les élections ne constituent pas la seule préoccupation des Sénégalais. « Il y a d’autres questions qui interpellent la Nation. Nous sommes en train de poser la question de savoir qui va être en charge de l’orientation de l’organisation du suivi, de l’évaluation des concertations. Ce ne sera pas le ministre de l’Intérieur. Il faut un organe. Nous avions proposé un comité d’observation de la concertation», a dit Amsatou Sow Sidibé.