NETTALI. COM- En sus d’A. Sarr alias “Mame Goor’’, qui est entre les mains de la Section de recherches depuis samedi dernier, pour le meurtre sur son épouse belge, sa première femme R. Sène a été interpellée hier. Tous les deux seront remis aujourd’hui dans la matinée au procureur de Thiès.

A. Sarr alias “Mame Goor’’ n’a, finalement, pas été déféré au parquet, hier. Il a avoué avoir tué sa femme belge Josée Christiane Tilemans. En effet, l’enquête menée par la Section de recherches a apporté de nouveaux éléments. Les différentes auditions de l’époux, depuis 72 heures, ont montré que sa première épouse n’a pas été neutre dans cette affaire de meurtre. Selon l’ accusation, il s’avère que R. Sène a été témoin de toute la scène macabre. Malgré cela, poursuivent les interlocuteurs d’EnQuête, elle est restée zen dans son coin, épousant la loi de l’omerta, alors qu’elle pouvait apporter un soutien de taille aux enquêteurs.

“Elle était au courant de toute cette histoire, du début à la fin. Malgré cela, elle est restée zen sans rien dire. Elle savait tout de ce drame. Elle a été témoin oculaire du meurtre. Tout s’est passé devant elle. Pendant tout ce temps, elle est restée calme dans son coin. Son degré de complicité est énorme. C’est ce qui a expliqué son arrestation’’, confient des sources.

C’est fort de cela qu’une équipe d’enquêteurs a fait une descente inopinée chez elle, à Thiès, pour l’interpeller. Hier, elle fait l’objet d’audition jusque tard dans la nuit, vu que le dossier doit être bouclé rapidement.

D’après le journal, le couple Sarr sera déféré au parquet de Thiès, aujourd’hui, pour les délits de meurtre, enterrement clandestin et complicité de meurtre. Les résultats du certificat de genre de mort de la défunte devraient arriver tard dans la nuit, signale-t-on.

En octobre 2020, la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane avait reçu une dénonciation portant sur la disparition, à Thiès, depuis le 5 octobre 2020, d’une dame de nationalité belge du nom de Josée Christiane Tilemans. Après avoir recueilli quelques renseignements, une enquête a été ouverte par les hommes en bleu. Au terme des recoupements et investigations, la piste du mari, du nom d’A. Sarr alias “Mame Goor’’, s’est dégagée comme l’auteur probable de la disparition de la Belge.

Après une journée d’auditions et de confrontations à Thiès, le suspect et non moins mari de la disparue a été interpellé, avant d’être conduit discrètement à Dakar où il a été gardé à vue pour être auditionné en profondeur. Le lendemain dimanche, soumis à un feu roulant de questions, Mame Goor a fini par craquer.

Ainsi, poursuivent nos sources, il a retracé le film du drame. “Lors d’une dispute conjugale avec mon épouse, je lui ai donné un coup qui lui a été fatal. Pris de panique, je l’ai embarquée dans mon véhicule pour aller l’enterrer clandestinement au village de Dakhar Mbaye, à la sortie de Thiès’’, a-t-il lâché face aux enquêteurs. Sur autorisation du procureur de Thiès, qui d’ailleurs était présent sur les lieux, renseignent nos interlocuteurs, le corps sans vie de la dame a été exhumé.
Les restes mortels ont été acheminés à l’hôpital Le Dantec.