NETTALI.COM – Le gouvernement promet de libérer la bagatelle de 50 milliards F Cfa pour la relance du  tourisme. A cet égard, l’Etat sénégalais compte sur le marché domestique.

Le ministre du Tourisme et des Transports aériens était  à St-Louis du 17 au 19 décembre. Alioune Sarr a effectué une visite de travail dans la capitale du nord. Visite au cours de laquelle il s’est rendu au parc national de la Langue de Barbarie, au parc national des oiseaux de Djoudj et à l’université Gaston Berger de Saint Louis, si l’en croit la note de presse y relative.

A l’occasion de son passage, au premier jour, dans la Langue de Barbarie, il a tenu une séance de travail avec les responsables du parc, en présence des autorités administratives, locales et coutumières, et des organisations des professionnels du secteur touristique. Moment choisi pour s’engager à accompagner ces acteurs dans la promotion des immenses potentialités touristiques du parc, mais aussi en relation avec les ministères concernés, à œuvrer pour la préservation de la qualité de l’environnement du par cet, ainsi, participer à la valorisation du parc par la création de nouveaux produits touristiques.

Sa rencontre avec les acteurs de la chaîne de valeurs touristiques de Saint-Louis lui a permis d’annoncer un soutien d’une enveloppe de 50 milliards de francs CFA déjà mobilisée pour les aider à engager la relance des activités dans le cadre du CHT (Crédit hôtelier et touristique). Alioune Sarr en avait profité pour faire le suivi-évaluation des besoins en fonds de roulement alloués dans le cadre du programme du ministère par lequel un financement d’une enveloppe globale de 397 660 000 F CFA a été accordé à 174 structures et acteurs touristiques de Saint-Louis. Un accompagnement dont se sont satisfaits, lit-on sur la note de presse, les différents acteurs (agences de voyages, aubergistes, restaurateurs, acteurs culturels, hôteliers, galeristes, artisans, guides, caléchiers) “qui ont salué l’accompagnement du ministère du Tourisme et des Transports aériens grâce à la mise à disposition de ressources financières à des conditions abordables, ayant permis de sauvegarder les emplois et les outils de travail menacés par la grave crise de la Covid-19’’.

L’objectif du département est aujourd’hui de relancer le secteur en facilitant l’accès des résidents à une offre touristique diversifiée, attractive et compétitive. C’est pourquoi le ministre a exhorté les différents acteurs à aller à la conquête du marché domestique et sous-régional, en proposant des offres attractives et adaptées, pour s’inscrire dans la promotion du tourisme intérieur. A Saint-Louis, Alioune Sarr a fait le point, le vendredi, sur le chantier de la reconstruction de l’aéroport de la ville dont la réception est prévue pour octobre 2021. Il s’est rendu, par la suite, au parc national du Djoudj, qui est le troisième parc ornithologique au monde, classé patrimoine mondial de l’Unesco. Sur place, il a instruit ses services d’opérer les diligences nécessaires pour l’acquisition d’une pirogue, pour le circuit de la balade fluviale.

Alioune Sarr s’est également engagé à porter le plaidoyer auprès de ses collègues, pour que les actions nécessaires puissent être engagées pour positionner le parc comme produit d’exception dans le catalogue de l’offre touristique nationale. A l’université Gaston Berger où il a terminé son séjour, le ministre a été l’invité d’honneur de la cérémonie de remise des diplômes des 3e et 4e promotions du Master en traduction et interprétation de conférence (Matic). Il en a profité pour offrir un lot composé d’ordinateurs et d’une enveloppe en guise de soutien à l’UFR LSH de l’UGB.