NETTALI.COM – Portée sur les fonts baptismaux pour défendre l’action politique de Macky Sall, la Task Force Républicaine décline sa mission.

« Prenant conscience de leur responsabilité historique face aux immenses défis auxquels le Sénégal est confronté, des responsables de l’Alliance Pour la République (APR) engagés pour le triomphe de l’idéal républicain ont décidé, sur instruction de la Direction du parti, de mettre en place un cadre de réflexion, d’échange, d’animation politique et de formulation de propositions sur la conduite des affaires publiques et la vie du parti », informe un communiqué de la nouvelle structure.

La nouvelle plateforme, crée à cet effet, dénommée Task Force Républicaine (TFR) est le résultat d’un long processus d’échange et de réflexion entamé depuis plusieurs mois.

« La maturation de ce processus, selon le communiqué, intervient dans un contexte économique et politique nouveau avec la récente mise en place d’un gouvernement qui se caractérise par l’ouverture à des forces politiques représentatives de l’opposition, fruit des larges concertations engagées par le Président de la République à l’issue de la dernière élection Présidentielle de février 2019 ».

La TFR salue et soutient cette initiative d’ouverture et de large rassemblement initié par le Chef de l’État et se réjouit de la réponse positive des forces politiques qui ont répondu à cet appel.

« Suite aux mesures prises par le Chef de l’Etat (PRES et PAP 2A) pour endiguer les effets de la Pandémie Covid 19, notre parti l’APR se doit de renforcer son efficience organisationnelle et intensifier sa mobilisation », ajoute la même source.

C’est pourquoi, « la TFR inscrit son action dans une dynamique unitaire au service du développement économique et social de notre pays. »

« A l’attention de tous les militants et soutiens du Président de la République, nous rappelons que les enjeux sont aujourd’hui économiques, sociaux, sanitaires, culturels et sécuritaires », invite le document ; soulignant : « Face aux immenses efforts de relance de notre économie frappée de plein fouet, à l’instar de tous les pays du Monde, par la COVID-19, se dressent des forces politiques et sociales qui, sur des bases souvent populistes et nihilistes, font preuve de méthodes anarchistes de nature à vouloir imposer les termes d’un débat public qui vise à annihiler les efforts et la bonne trajectoire du Sénégal ».

« En somme, récapitule-t-on, il s’agira pour la TFR de rehausser le débat politique, de mettre en lumière les réalisations du quinquennat et de se projeter dans le temps utile, le temps de l’action ».

Ainsi, la TFR aura pour missions : « De servir de cadre proactif de défense du Sénégal, du parti et du Président de la République ; d’offrir un espace d’analyse politique, d’alerte, de veille ; de contribuer à l’animation politique, de participer au débat public ; et de formuler des propositions au Parti et à tous ses segments ».

Les actions de la TFR auront pour finalités de : « créer un espace de rencontre et de renforcement de la franche et solidaire camaraderie entre tous les membres du parti ; contribuer au renforcement de la cohésion et de la discipline dans les rangs du parti ;  contribuer à une meilleure appropriation des politiques publiques par les citoyens ; participer au renforcement de la qualité du débat public ; assurer un rôle de force de propositions sur les questions d’intérêt national ».

« La TFR, au service du Sénégal sous la conduite du Président Macky Sall se veut le bouclier et le fer de lance du Sénégal Émergent », termine le document qui nous est parvenu ce 6 décembre.

L’équipe de trente personnes choisie par le Directoire de l’APR pour défendre sa vision est composée de trente responsables dont 7 ministres (Samba Ndiobène Ka, Abdoulaye Seydou Sow, Néné Tall, Zahra Iyane Thiam, Moïse Sarr, Abdou Karim Fofana, Mamadou Saliou Sow), 3 députés (Sira Ndiaye, Aminata Guèye et Moustapha Guèye) et 20 Directeurs Généraux (Birame Faye, le coordinateur désigné, Mamadou Kassé, Abdou Khafor Touré, Tamsir Faye, Pape Mahawa Diouf, Cheikh Bakhoum, Maissa Mahecor Diouf, Thérèse Faye Diouf, Maguette Sène, Mes Aliou Sow et Bassirou Ngom, Saliou Keïta, Pape Malick Ndour, Dr Tening Sène, Idrissa Diabira, Doudou Ka, Abdou Khadre Ndiaye, Idrissa Tall, Mame Boye Diao, Pape Demba Bitèye,Maïmouna Cissokho: Directrice de l’ANPECTP. ).