NETTALI.COM – A l’instar de la communauté mondiale, le Sénégal a célèbré la journée internationale de l’élimination des violences faites aux femmes. En conférence de presse cet après-midi pour le lancement de la campagne des 16 jours d’activisme, la ministre de la femme, de la famille, du genre et de la protection des enfants, Ndèye Saly Diop Dieng soutient que “la peur doit changer de camp”.

La campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles se tiendra du 25 au 10 décembre 2020 est officiellement lancé. C’est un lancement qui est également effectué partout dans le monde pour marquer un signal fort disant “NON” à la maltraitance des femmes et des filles.

Venue prendre part à cette cérémonie, la directrice Régionale du bureau d’ONU Femmes à Dakar, Oulimata Sarr est revenue sur le choix de ce thème de cette année : “Orangez le monde : financer, répondre, prévenir, collecter!”

Pourquoi la couleur orange? C’est une couleur qui attire. C’est la couleur du soleil, de l’espoir, un avenir sans violence. Dans cette lutte, il nous faut du financement, de la collecte et surtout de la prévention.”, a fait Oulimata Sarr.

Il faut que la peur change de camp”

Pour la ministre de la femme, de la famille, du genre et de la protection des enfants, Ndèye Saly Diop Dieng, les femmes ont suffisamment subi, le moment est venu pour changer le cours des choses.

Nous sommes de tout coeur pour la vulgarisation de la loi criminalisant le crime. Aujourd’hui, la peur doit changer de camp car on doit sévèrement sévir pour dissuader les violeurs“, a-t-elle laissé entendre.