NETTALI.COM – L’ampleur de l’émigration irrégulière préoccupe les sages de l’Alliance pour la république. Tout en dénonçant les tentatives de récupération politique de ce drame, ils appellent les jeunes à se détourner “des pirogues de la mort”.

Le Conseil national des sages républicains (Cnsr) appréciant le climat social, “regrette profondément la résurgence du phénomène de l’émigration clandestine“. Au delà des regrets, les “sages” aperistes appellent les jeunes à  se détourner “des pirogues de la mort pour le choix lucide et citoyen de la participation à l’édification d’une nation sénégalaise à la croisée des chemins comme les y invite le Chef de l’Etat“.

En effet, à côté de l’amélioration du cadre de vie, la jeunesse, les femmes et les filles constituent de grandes priorités pour le Président Macky Sall qui a entrepris d’importantes réformes, avec davantage de possibilités offertes à travers la formation professionnelle, l’apprentissage aux métiers et à l’esprit d’entreprise, l’élargissement du réseau des Centres de formation professionnelle et technique“, tentent-ils de convaincre. A cet effet, ils ont cité plusieurs mécanismes mis en place tels que la Délégation à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (Der), l’Office national de formation professionnelle (Onfp), le Fonds de financement de la formation professionnelle et technique, les Instituts supérieur d’enseignement professionnel, l’Agence nationale de la maison de l’outil, le Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac), l’Agence nationale d’insertion et de développement agricole (Anida), les agropoles, l’Institut du pétrole et du gaz (Inpg), etc.

Forts de ces efforts, le Cnsr “dénonce énergiquement les tentatives de récupération à des fins politiques du phénomène de la migration irrégulière par une opposition aux abois et en manque de propositions pertinentes pour la jeunesse sénégalaise“.

L’élargissement de la mouvance présidentielle salué

Les Sages de l’Apr se sont, par ailleurs, réjouis des nouvelles séquences, politique, économique et sociale, ouvertes par le président de la République du Sénégal. Et c’est pour saluer “l’élargissement de la mouvance présidentielle, à toutes les dynamiques du pays, avec comme perspective le maintien de notre trajectoire vers l’émergence à l’horizon 2035, malgré l’apparition de la Covid-19″.

A cet égard, note le communiqué, le Cnrs se félicite “de l’accueil favorable que la classe politique a réservé à l’appel à l’union sacrée lancé par le président de la République pour l’intérêt de la nation“.