NETTALI.COM – Idrissa Seck a commencé à imposer sa manière de faire au Conseil Economique Social et Environnemental (Cese). Il a gelé les contrats trouvé sur place, a renforcé sa sécurité et a commandité un audit sur la gestion de son prédécesseur.

Il ne s’est pas limité à geler les contrats des travailleurs du Conseil économique, social et environnemental. Il a posé d’autre actes. En plus des éléments du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (Gign) affectés par l’Etat pour sa sécurité, Idrissa Seck a intégré deux éléments de sa garde rapprochée personnelle, ses hommes de confiance.

Mieux, il a commencé à épluché les dossiers de son prédécesseur, Aminata Touré. Selon nos sources, il a commandité un audit de la gestion de Mimi Touré.

D’ailleurs, selon nos sources, la mission de vérification est déjà entrée en action pour fouiner dans la gestion de Mimi Touré et va déposer un rapport détaillé sur la situation du Conseil Economique Social et Environnemental.

Pour sa part,  Aminata Touré s’est attaché les services d’un huissier pour faire constater que Idrissa Seck a fait interdire l’accès des locaux du Cese à son Directeur administratif et financier (Daf) et  à son Directeur des ressources humaines (Drh) qui devaient faire le point à ses collaborateurs.

Une rude bataille en perspective.