NETTALI.COM – Membre du comité exécutif, Me Augustin Senghor a officiellement annoncé sa candidature pour le poste de président de la Confédération africaine de football (Caf). Face à la presse ce lundi, l’actuel président de la Fédération sénégalaise de football est revenu sur les motifs qui l’ont poussé à briguer l’instance faîtière du football africain.

Alors qu’il avait dit ne jamais se présenter si le Malgache Ahmad Ahmad est candidat à sa succession, Me Augustin Senghor est revenu sur sa décision. A en croire le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), son choix fait suite donc à une concertation avec ses collègues avec la Caf et le président sortant. “Il y’a une procédure qui est pendante dans la commission d’éthique de la Fifa et qui concerne notre président en activité (Ahmad Ahmad, ndlr). Après échanges et concertations avec les membres du comité exécutif, avec le président Ahmad lui-même , il s’est avéré nécessaire de prendre le minimum de précautions face à des risques“, a expliqué Me Senghor. Pour le boss du football sénégalais, sa candidature serait donc dans l’idée de rester dans la continuité du redressement de la Caf et ses acquis notés ces dernières années car étant désigné ainsi comme “l’homme de la situation“!

J’ai en effet porté ma candidature aux élections pour le poste de président de la Caf dont la date limite de dépôt remonte au 12 novembre passé. Etant avec l’équipe nationale du Sénégal à cette date, je voulais me concentrer sur l’objectif qui est d’ailleurs atteint : la qualification à la coupe d’Afrique des nations“, dit-il.

Par ailleurs, Me Augustin Senghor soutient que cette candidature est la volonté de plusieurs fédérations africaines de football convaincues de son expérience “pour un football africain uni, plus performant et plus attractif “. Elles sont au nombre de 15, les fédérations qui soutiennent sa candidature même s’il  préfère compter à la fin de la campagne électorale.

A rappeler que le nouveau président de la Caf sera connu le 12 mars prochain. Augustin Senghor sera en lice contre le président sortant, Ahmad Ahmad, l’ancien président de la Fédération ivoirienne de football, Jacques Anouma et l’actuel président de la fédération mauritanienne de football Ahmed Yahya ainsi que le Sud-africain, Patrice Motsepe.