NETTALI.COM- Des étudiants qui réclament le paiement de leurs bourses ont manifesté ce vendredi 06 novembre 2020. L’un d’entre eux a été grièvement blessé par balle, au cours de la répression policière. 

Les étudiants en Master II sortants ont battu, ce vendredi, le macadam. Ils ont barré, des heures durant, l’avenue Cheikh Anta Diop de Dakar pour réclamer le paiement de leurs bourses d’accompagnement. Ce qui a provoqué un affrontement entre eux et les policiers. Lesquels ont fait usage de grenades lacrymogènes pour les disperser afin de libérer la voie. Conséquence, un blessé a été constaté du côté des étudiants qui se disent déterminés à se faire entendre.

Massyla Guèye est leur porte-parole. Il revient sur la situation. « Nous manifestons pour le paiement des bourses d’accompagnement. Nous sommes sur le terrain et demain aussi nous y serons et nous ne compteront arrêter que si on commence à recevoir des messages de paiement », a fait savoir le porte-parole du collectif des étudiants en Master II sortant. Il annonce, dans le même sillage, la blessure de l’un de leurs camarades qui est évacué dans un hôpital de la place. « Nous précisons qu’un de nos éléments a été touché par les policiers et est gravement souffrant », prévient-il. Non sans rappeler que les défunts étudiants Bassirou Faye (Ucad) et Fallou Sène (UGB) sont morts parce qu’ils réclamaient leurs bourses. « Nous réclamons nos bourses et s’ils veulent que la jurisprudence se répète, nous sommes prêts. Nous ne voulons pas de négociations ni de promesses. Nous exigeons un paiement sans délai », soutient Massyla Guèye affirmant qu’ils ne sont pas dans les dispositions à baisser les armes tant qu’ils n’auront pas gain de cause.