NETTALI.COM – En politique seules les montagnes ne se rencontrent jamais. Cette sagesse Aïssata Tall Sall doit l’assimiler, pour de bon. Celle qui a été nommée ministre des Affaires étrangères a trop activité le bouton du radicalisme, quand elle était dans l’opposition.

Connue alors pour sa faconde, elle n’hésita pas à tancer les transhumants en ces termes : « Ce qu’il faut interdire, c’est l’apologie de la transhumance. Ce sont les mêmes qui interdisent le “vagabondage” des députés entre les groupes, ce sont les mêmes qui font l’apologie de la transhumance.
Alors cohérence pour cohérence, ils doivent commencer par être cohérents. Moi, ma façon de penser, c’est la transhumance, il nous appartient nous politiques de la combattre, de la combattre par des principes, par notre posture, par notre attitude et par nos idées. On aura beau légiférer, si la morale des politiques c’est de transhumer, eh ben on vaincra difficilement la transhumance ».

Aujourd’hui elle a franchi le rubicond pour rejoindre Macky. C’est dire que la politique est capable des pirouettes les plus spectaculaires.