NETTALI.COM – Invité de l’émission Grand Jury de Rfm de ce dimanche, le leader de FSD/BJ, Cheikh Bamba Dièye s’est prononcé sur les propos surprenants d’Emmanuel Macon sur le prophète Mohammed (Psl). L’ancien maire de Saint-Louis a condamné la sortie du président français qu’il juge irrespectueuse.

La violence sous toutes ses formes est condamnable et est à bannir dans toutes les sociétés. En France depuis 1789, la liberté religieuse est évoquée notamment dans l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen : ” Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi “, a d’abord laissé entendre Cheikh Bamba Dièye.

Prenant le contre pied de Macron qui justifie les caricatures par la liberté d’expression, le leader de FSD/BJ a tenu également à faire savoir que le liberté d’expression ne signifie pas caricaturer la foi des citoyens.

Loin de ces valeurs, la France est devenue pour des raisons qui lui sont propres : intolérante, condescendante, donneuse de leçons et irrespectueuse. La liberté d’expression est un droit mais surtout une vertu. Elle ne saurait signifier la liberté de se moquer, de railler ou de caricaturer la foi de citoyens. Surtout dans un pays ou l’histoire et le texte constitutionnel parle de respect de la liberté d’opinion même religieuse, de respect des croyances, et de laïcité“, mentionne-t-il.

Concernant la recrudescence du phénomène de l’émigration clandestine, le candidat déclaré à la mairie de Saint-Louis déplore l’absence d’une véritable politique de l’emploi de l’actuel régime.

Partout sur les côtes sénégalaises il y a des embarcations pour un avenir plus qu’incertain qui se tiennent au quotidien. L’émigration clandestine est une preuve d’échec de Macky Sall”, a-t-il regretté.